Les pouvoirs extraordinaires du corps humain - Désirs et plaisirs féminins

Adriana Karembeu et Michel Cymes

Désirs et plaisirs féminins : la nouvelle révolution sexuelle

Longtemps réprimé et souvent encore tabou, le désir féminin suscite nombre d’idées reçues et révèle quantité d’ignorances. Mais aujourd’hui, une majorité de femmes expriment le besoin de se réapproprier leurs corps et revendiquent le droit au plaisir.

Un nouveau numéro à découvrir avec Adriana Karembeu et Michel Cymes, le mardi 12 juillet à 21.10 sur France 2.

Interview d’Adriana Karembeu

À l’annonce du thème de cette émission, quelle a été votre réaction ?

J’étais vraiment contente parce que depuis le mouvement #MeToo en 2017, le combat des femmes pour leurs droits est devenu plus puissant. Et le droit au plaisir féminin en fait partie. Autant on parle facilement et depuis longtemps du désir et du plaisir masculins, autant ces mêmes sujets restent au féminin bizarrement encore tabous. Or, en 2021, 35 % des Françaises se déclarent insatisfaites sexuellement. C’est dire à quel point il est important d’en parler. 

Justement, quels constats avez-vous trouvé les plus surprenants ?
J’en verrais trois. D’abord, la méconnaissance de son propre corps et l’ignorance de ses zones de plaisir. Rendez-vous compte : en 2017, 20 % des Françaises ignoraient où se trouve le clitoris, et une Française sur deux éprouvait des difficultés à atteindre l’orgasme.
Ensuite, l’idée totalement fausse qu’à partir de 50 ans, après la ménopause, les femmes ne devraient plus s’attendre sexuellement à grand-chose… Pour combattre ces préjugés, nous avons par exemple rencontré Caroline Ida, « sexagénaire » et influenceuse, qui remet le corps des femmes seniors et leur sexualité sur le devant de la scène médiatique.
Enfin, la curiosité croissante des jeunes femmes pour ne pas rester dans l’ignorance, la baisse de libido ou l’insatisfaction. Nous sommes allés notamment dans un atelier d’auto-observation intime, afin que les femmes se réapproprient leur corps. Durant le confinement, c’est une tranche d’âge qui s’est beaucoup intéressée aussi au marché des sextoys.

Quelles seraient les sources d’espoir ?
L’éducation sexuelle. Même si elle reste toujours bien maigre dans les programmes proposés par l’enseignement aux lycéens. Or, l’éducation amène la connaissance mais combat aussi efficacement la violence, les abus comme la discrimination.
Les traitements. Nous sommes accompagnés sur ce sujet par le sexologue Gilbert Bou Jaoudé. Alors que le Viagra masculin est commercialisé depuis plus de vingt ans, l’équivalent féminin se cantonne à des aphrodisiaques, des traitements hormonaux ou autres astuces purement psychologiques. La recherche a trente ans de retard, « comme par hasard », et les deux seuls médicaments actuellement disponibles ne sont en vente qu’aux États-Unis.
S’écouter. Partir à la découverte de soi-même, les aspects psychologiques étant très importants dans la sexualité féminine. Échanger dans la bienveillance avec son partenaire. De toute façon, comme nous le révèle le sexologue Francesco Bianchi-Demicheli, le principal organe sexuel du corps humain est le cerveau !

Propos recueillis par Béatrice Cantet



Les Pouvoirs extraordinaires du corps humain – Désirs et plaisirs féminins : la nouvelle révolution sexuelle
Diffusion : Mardi 12 juillet à 21.05 sur France 2

Magazine (120 min) – Présentation Michel Cymes et Adriana Karembeu – Écrit par Peggy Olmi et Madeleine Zbinden – Réalisation Yann Lhénoret – Production Éléphant & Cie et 17 Juin Média
À voir et à revoir sur france.tv

Commentaires