« Les Derniers Secrets de notre cerveau » dans « Le Monde de Jamy »

Notre cerveau, avec ses 86 milliards de neurones interconnectés, pilote tous nos comportements. Mais, aujourd’hui, la frénésie de consommation, l’omniprésence des écrans et des réseaux sociaux le mettent-elles en surchauffe ? Pour le découvrir, Jamy se livre avec Églantine Éméyé à une série d’expériences en compagnie de chercheurs, spécialistes des neurosciences. À voir mercredi à 21.05 sur France 3.

« Le Monde de Jamy » © Elephant Doc

Cette tour de contrôle qui pilote tous nos comportements n’en finit pas de livrer ses secrets. Grâce à d’incroyables et troublantes expériences et à l’éclairage d’éminents scientifiques, Jamy, accompagné d’Églantine, nous emmène explorer les derniers secrets de notre cerveau.

Pourquoi, dès l’enfance, avons-nous du mal à résister aux plaisirs immédiats ? Pourquoi les jeunes prennent-ils souvent des risques, parfois à la limite de l’inconscience ? Sommes-nous naturellement égoïstes ou altruistes ? Et les écrans, quels effets ont-ils sur notre psychisme ? Pourquoi, par exemple, sommes-nous si réceptifs aux fake news ? Notre cerveau fait-il bien la différence entre réalité virtuelle et monde réel ? La science nous permet aujourd’hui d’en savoir beaucoup plus. Et les grandes entreprises du numérique s’appuient depuis longtemps sur les dernières découvertes en la matière pour mieux capter notre attention. Jamy fait appel à des spécialistes en neurosciences afin de décrypter les mécanismes de notre cerveau d’homo sapiens et ses étapes de développement.
On redécouvre ainsi les principes du « circuit de la récompense » qui nous pousse à privilégier le plaisir, l’impatience qui en découle, ou encore « la crainte d’être marginalisé plus forte que notre raison »qui conduit notamment les adolescents à des comportements dangereux. Tels ces défis sur TikTok où certains n’hésitent pas à s’exposer aux flammes pour attirer les regards vers eux. « Le cerveau de l’ado fait une évaluation du ratio coût-bénéfice, explique Grégoire Borst, professeur de psychologie du développement et de neurosciences. Mais certains ados peuvent considérer que la récompense qu’ils vont obtenir est supérieure au coût qu’ils pourraient avoir dans cette situation-là. » 

Il y a un an, j’ai calculé combien mon invention avait fait perdre de temps à l’humanité, et c’est effrayant ! En durée, c’est l’équivalent de 200 000 vies chaque jour.

 Aza Raskin, créateur du scroll infini

Même si, très jeunes, nous sommes capables d’apprendre à maîtriser notre impatience, cela devient très difficile devant les écrans, car « nous sommes des guetteurs-nés ». Les Français, qui passent en moyenne trois heures trente devant leur smartphone, n’échappent pas aux sollicitations savamment orchestrées par les concepteurs des réseaux sociaux. Aza Raskin, le créateur du scroll infini – « un puits sans fond » –, fait partie aujourd’hui de ces repentis de la Silicon Valley : « Il y a un an, j’ai calculé combien mon invention avait fait perdre de temps à l’humanité, et c’est effrayant ! En durée, c’est l’équivalent de 200 000 vies chaque jour. »
Mais les algorithmes conçus par les Gafam jouent sur des ressorts bien connus de notre cerveau. Tels les « biais de confirmation » que décrit ainsi David Chevalerais, spécialiste du cerveau, des algorithmes et des sciences sociales : « C’est la tendance que l’on a d’accepter de manière prioritaire, comme crédible, des informations qui viennent de personnes qui partagent nos croyances. » Ou encore les « biais de négativité » qui privilégient les informations anxiogènes : « Les réseaux sociaux augmentent le stress de notre environnement, notre anxiété. » Ils favorisent ainsi des chambres d’écho où des personnes sont très connectées entre elles. Un véritable danger pour le scientifique qui estime que « des populations peuvent se radicaliser, et cela peut mener à un déchirement du tissu social ».
À l’heure du métavers, Jamy s’intéresse aussi aux effets de la réalité virtuelle sur notre cerveau : pour le meilleur et pour le pire…

« Le monde de Jamy »
« Le Monde de Jamy »
© Elephant Doc

France Télévisions se mobilise à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre 2022

France Télévisions mobilise de nouveau ses antennes afin d’informer et de sensibiliser le public sur les enjeux de la recherche pour cette pathologie qui touche environ 1,3 million de malades en France. Six cents nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour dans notre pays. La maladie d’Alzheimer représente à la fois une urgence de santé publique et de prise en charge sociale, tant elle bouleverse la vie des patients et de leurs familles.
France Télévisions poursuit son engagement aux côtés de la Fondation pour la recherche médicale (FRM), qui organise, du 16 au 21 septembre 2022, la 5e édition de sa campagne nationale de mobilisation sur le thème « Agir ensemble contre l’oubli », au profit de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.
Ce nouveau dispositif éditorial de France Télévisions permettra à la fois de relayer cette campagne sur nos antennes et nos réseaux sociaux, d’éclairer le public sur les avancées de la recherche scientifique et d’en savoir plus sur la complexité du cerveau, l’organe le plus fascinant et mystérieux du corps humain. Nos magazines, nos jeux, nos nombreuses éditions nationales et régionales contribueront à ce dispositif spécial.

Le Monde de Jamy : Les Derniers Secrets de notre cerveau

Magazine (112 min - 2022 - inédit) – Présentation Jamy Gourmaud et Églantine Éméyé – Auteurs Bruno Bucher, François Ducroux et Jamy Gourmaud – Réalisation Bruno Bucher et Mathieu Duboscq – Production Elephant Doc et France TV Studio

Le Monde de Jamy est diffusé mercredi 21 septembre à 21.05 sur France 3
À voir et revoir sur france.tv
 

Commentaires