Des « Chatouilles » jusqu’aux larmes

Engagé sur tous les fronts de la société, France tv poursuit sa mobilisation en faveur de la protection des droits de l’enfant et contre la pédocriminalité. Notamment avec cette soirée continue #brisonslesilence et le film autobiographique « Les Chatouilles », d’Andréa Bescond et Alex Métayer, suivi du débat en direct animé par Julian Bugier, et, pour clore, un documentaire qui donne la parole à plusieurs victimes. « #brisonslesilence » mercredi 17 mars dès 21.05 sur France 2.

Les Chatouilles
« Les Chatouilles » © S. Branchu/Les Films du Kiosque/France 2 Cinéma/Orange Studio/Umedia

Fuir les chatouilles 
Dans l’écosystème humain, le prédateur peut être très proche, tapi parmi le tissu social ou familial. Il s’attaque aux jeunes enfants lorsqu’ils s’isolent pour jouer ou pour bouder. Il n’attaque jamais franchement, mais installe un piège paré de sourires et de cadeaux. Un piège qui lentement se referme sur le petit : « On joue à la poupée ? Mais ce serait toi qui ferais la poupée », propose Gilbert, l’ami de la famille de la petite Odette. 
Avec justesse, sans fermer les yeux, la scénariste et réalisatrice Andréa Bescond laisse échapper le cri de sa douleur en images et en chorégraphies modernes au travers de ce récit autobiographique qu’elle a composé à quatre mains avec son compagnon, Alex Métayer. Grâce à une réalisation vibrant au rythme d’une réflexion qui s’affole, d’un souffle au cœur, le film soulève subtilement de nombreux sujets comme l’imprescriptibilité des crimes sexuels sur enfant, l’amnésie traumatique, l’impossibilité d’un consentement avant un certain âge, la mise en doute de la parole de la victime, la non-reconnaissance du crime par l’un des parents, la plainte déposée ne soulageant pas le traumatisme, le long chemin de la résilience… Entièrement happés par ce récit, nous retrouvons toutefois régulièrement notre respiration sur la pointe des pieds de la ballerine, Odette. 

Pièce maîtresse
En 2014, Andréa Bescond monte seule en scène et soulève toutes sortes d’émotions auprès des spectateurs avec sa pièce cathartique Les Chatouilles ou la Danse de la colère (Molière du Seul.e en scène 2016). La première du spectacle, en présence de plusieurs personnalités politiques, fut alors suivie d’un débat. À l’époque, Andréa Bescond plaide pour un âge (15 ans) en dessous duquel serait présumé le non-consentement à une relation sexuelle.
Avant janvier 2021, tout acte de nature sexuelle sur un mineur de moins de 15 ans est considéré comme une « atteinte sexuelle », un délit puni de sept ans d’emprisonnement. Ce sont ensuite les circonstances qui déterminent ou non la qualification d’agression sexuelle ou de viol : il faut prouver qu’il y a eu « violence, contrainte, menace ou surprise », et ce même pour un enfant de moins de 15 ans.
Le 21 janvier 2021, une proposition de loi a été adoptée à l’unanimité au Sénat. Elle vise à punir de crime un rapport sexuel avec un.e mineur.e de moins de 13 ans, et ce sans restriction. Cette loi est en discussion ces jours-ci à l’Assemblée nationale. Les associations demandent que l’âge limite, en dessous duquel il ne peut y avoir consentement de l’enfant, soit porté à 15 ans. « Il faut libérer la parole. Il faut protéger nos enfants », demande Andréa Bescond dans le cadre de la campagne de sensibilisation « Enfants en danger, dans le doute : agissez ! »*. 

* Les députés ont adopté à l’unanimité, dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 mars 2021, une proposition de loi visant à renforcer la protection des mineurs contre les agressions et les crimes sexuels. Sa principale disposition fixe à 15 ans l’âge en dessous duquel un enfant est considéré non consentant pour un acte sexuel avec un adulte. Le texte adopté par les députés doit désormais être étudié par une commission mixte paritaire de membres des deux chambres, pour une adoption définitive attendue au printemps. (Source : france:info.)

La soirée continue #brisonslesilence 

21.05 « Les Chatouilles »
Odette a 8 ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

Film – Écrit et réalisé par Andréa Bescond et Alex Métayer – Musique Clément Ducol – Production Les Films du Kiosque et France 2 Cinéma
Avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac, Pierre Deladonchamps, Carole Franck, Grégory Montel, Ariane Ascaride...
Récompensé par deux césars en 2019 (meilleure adaptation et meilleure actrice pour Karin Viard).

22.45 Débat en direct : « Viol sur mineur : la fin de l’impunité »
Les invités :
Andréa Bescond, actrice et réalisatrice. Elle a subi des violences sexuelles à l’âge de 8 ans. La mémoire lui est revenue alors qu’elle avait 17 ans. Son violeur a été condamné à dix ans de prison. À l’occasion du procès, on a découvert qu’il avait également agressé d’autres enfants.
Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles. 
Muriel Salmona, psychiatre et présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie.
Me Marie Grimaud, avocate au barreau de Paris, avocate de l’association Innocence en danger.

Présentation Julian Bugier – Réalisation Philippe Lallemant – Préparé par Nathalie Bourdon – Production France Télévisions Studio

 
23.40 « Enfance abusée » 
La libération de la parole et la dénonciation de la question encore trop taboue de la pédophilie et de l’inceste. Au-delà des faits, les témoins décrivent les conséquences désastreuses que ces viols ont eues sur leur vie, mais aussi le long parcours de reconstruction qui les a amenés à la résilience…

Documentaire – Auteur-réalisateur Éric Guéret – Production Morgane - Gérard Pont, Gérard Lacroix, Sylvain Plantard – Produit par Carlos Pinsky – Avec la participation de France Télévisions

La soirée continue #brisonslesilence est diffusée le mardi 17 mars dès 21.05 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv

Numéro d’urgence : 119

Allo 119

Associations :  
Action enfance
La Voix de l’enfant 
Enfant bleu 

 

Publié par Diane Ermel
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.