L’empire du mal - « Les Rivières pourpres », saison 2

Le commandant Pierre Niemans (Olivier Marchal) et la capitaine Camille Delaunay (Érika Sainte) reprennent leur route – parsemée de morts inexpliquées, de crimes sanglants, de rituels et de mystères – et replongent une nouvelle fois dans les ténèbres de l’âme humaine. Lundi à 21.00 sur France 2.

Le roman de Jean-Christophe Grangé, plus de vingt ans après sa parution (aux éditions Albin Michel) et après deux adaptations sur grand écran, n’en finit pas d’être une source d’inspiration. Résumons. Le commandant Pierre Niemans (héros fétiche de l’auteur puisque c’est lui qui le révéla au grand public), désormais incarné par Olivier Marchal, est toujours aussi grognon, solitaire, incontrôlable et tenace. Il a été rejoint par une nouvelle partenaire (acolyte, disciple et quasi-fille adoptive), la jeune capitaine Camille Delaunay (Érika Sainte), dont le caractère est à peine plus facile que le sien. Ensemble, ils sont le dernier recours quand policiers ou gendarmes se cassent les dents sur des affaires au mieux très embrouillées, au pire totalement frappadingues, mêlant meurtres rituels, vieilles prophéties, crimes sauvages, diablerie et goût du sang. Le mal, donc, invasif et protéiforme, et deux flics qui agissent plutôt en dehors des clous : ils disposent de certains droits ; les autres, ils se les octroient.
Après une première saison qui nous promenait d’une communauté sectaire à une famille d’aristocrates passionnés de chasse, de l’enfance maltraitée aux adeptes de Satan, entre ciels lourds, plages du Nord et forêts boueuses, voici nos deux enquêteurs de l’étrange de retour pour un deuxième tour de France de la dinguerie criminelle. Au programme : cure de remise en forme pour vieilles dames ultrariches dans une clinique high-tech, sorcellerie, famille dégénérée, vaudou... « À chaque fois, c'est glauque, mais c'est différemment glauque » (Érika Sainte).

 

Première étape de ce périple : l’atmosphère à première vue idyllique d’un village de montagne... À première vue, car une femme est retrouvée morte à Clinagen, un centre de bien-être très haut de gamme. Elle a été tondue et porte une mystérieuse rosace gravée sur le corps. Plus étrange : la victime, âgée de 69 ans, en paraît 20 de moins. La directrice de la clinique mène en effet, de façon assumée, des recherches médicales sur le prolongement de la jeunesse. Dans le village voisin, Camille fait la connaissance d’une « désorceleuse », tandis que Niémans découvre que la mise en scène macabre du meurtre renvoie aux chasses aux sorcières du Moyen Âge...

 

« Les Rivières pourpres : Innocentes »

Série (saison 2, épisodes 1 et 2) - Création Jean-Christophe Grangé - Réalisation Ivan Fegyveres - Auteur Olivier Prieur - Suite dérivée du roman de Jean-Christophe Grangé (éd. Albin Michel) - Compositeur David Reyes - Production Storia Television, avec la participation de France Télévisions, du CNC - Coproduction avec Maze Pictures, ZDF 

Distribution
Olivier Marchal Pierre Niemans
Érika Sainte Camille Delaunay
Christiane Paul Dr Vialle
Mathieu Dessertine Bastien
Carole Franck Claude
Natacha Krief Maya
Mona Berard Lydie

À voir et à revoir lundi 6 janvier 2020 à 21.00 sur France 2 et sur france.tv

Publié le 03 janvier 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.