« Le Système Ribadier » à la Comédie-Française : adultère de rien

En 2013, sur la scène du Théâtre du Vieux-Colombier, Zabou Breitman entraînait les Comédiens-Français dans ce désopilant vaudeville – encore jamais joué par la troupe – où Feydeau, exploitant la mode de l’hypnose, élevait l’adultère au rang de science moderne. Dimanche 31 mai dans « Au théâtre chez soi » à 20.50 sur France 5.

« Le Système Ribadier » vu par Cabu
« Le Système Ribadier » vu par Cabu
© V. Cabu

Le fat et séducteur Ribadier (Laurent Lafitte) n’est pas homme à se contenter d’une femme, fût-elle son épouse légitime, et fût-elle, comme Mme Ribadier (Julie Sicard), soupçonneuse et vindicative. Car il a un système : il ne trompe pas les soupçons de Madame, il les endort grâce à ses dons d’hypnotiseur ! Une fois encore, Georges Feydeau explore et creuse son thème de prédilection : l’adultère. La mécanique s’emballe et tourne à la machine infernale qui tire sur tout ce qui bouge : les maris volages, les épouses mesquines, les cocus, les soupirants calculateurs, et finalement les bourgeois veules et étriqués. En 1892, le dramaturge y mêle le thème de l’hypnose, alors très en vogue – depuis les travaux de Charcot à la Salpêtrière, quelques décennies plus tôt – dans les salons, la presse et sur les planches des théâtres, et qu’il saura habilement réutiliser en 1899 dans l’un de ses chefs-d’œuvre, La Dame de chez Maxim. Entre magnétisme, charlatanisme et débuts de la psychanalyse, l’adultère de Ribadier y gagne une dimension à la fois quasiment scientifique et totalement absurde.

VIDÉO. Reportage France Info, 2013

Le Système Ribadier

« Mais regarde-moi donc dans les yeux ! Là, les mains dans les mains ! Est-ce que j’ai l’air d’un mari qui te trompe ? » Chaque fois que M. Ribadier veut rejoindre une de ses maîtresses, il abuse de ses dons d’hypnotiseur. Les yeux dans les yeux, les mains dans les mains, un « Je t’aime » rassurant, et voilà l’épouse endormie et le mari volage qui peut s’enfuir en toute sérénité. Il fallait bien trouver un système pour contrecarrer la jalousie d’Angèle depuis qu’elle a découvert le carnet relié en maroquin de son premier mari, Robineau, qui y notait méticuleusement ses aventures. Apprenant ainsi que celui qu’elle aimait aveuglément l’avait déshonorée par 365 fois en huit ans de mariage, Angèle est aujourd’hui sur ses gardes. L’arrivée impromptue de Thommereux, amoureux transi qui s’était exilé à Batavia pour ne pas trahir l’amitié de son ami, feu Robineau, pourrait faire imploser l’imparable système…

Pièce de Georges Feydeau - Mise en scène Zabou Breitman - Réalisation Vitold Krysinsky - Coproduction Comédie-Française et Agat Films & Cie - Enregistré au Théâtre du Vieux-Colombier en décembre 2013
Avec : Martine Chevallier (Sophie), Christian Blanc (Gusman), Laurent Stocker (Thommereux), Julie Sicard (Angèle), Nicolas Lormeau (Savinet), Laurent Lafitte (Ribadier)

« Au théâtre chez soi » est diffusé le dimanche à 20.50 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv
  

Publié le 29 mai 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.