Un portrait inédit du divin marquis dans « Le Doc Stupéfiant »

Alors que la Bibliothèque nationale de France vient d’acquérir le précieux manuscrit des « Cent Vingt Journées de Sodome » de Sade, « Le Doc Stupéfiant » revient, grâce notamment aux explications de spécialistes, sur le parcours et l’œuvre du sulfureux marquis. À découvrir vendredi 15 octobre à 20.55 sur France 5.

© DR

Le plus honnête, le plus franc et le plus délicat des hommes, le plus compatissant, le plus bienfaisant, idolâtre de mes enfants, pour le bonheur desquels je me mettrais au feu. […] Voilà mes vertus. Pour quant à mes vices : impérieux, colère, emporté, extrême en tout, d’un dérèglement d’imagination sur les mœurs qui de la vie n’a eu son pareil, athée jusqu’au fanatisme, en deux mots me voilà, et encore un coup, ou tuez-moi ou prenez-moi comme cela ; car je ne changerai pas.

Description de Sade par lui-même, dans une lettre à sa femme en 1783

Après deux siècles d’errance, tour à tour caché, perdu, revendu, volé… voilà qu’à l’été 2021 le précieux manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome fait son retour dans le patrimoine national : « Il s’agit d’un rouleau confectionné par Sade lui-même ; il est constitué de 33 bandes collées bout à bout et qui sont écrites recto verso ; c’est un objet qui a été écrit sous cette forme pour être caché. » Un rouleau de quelque 12 mètres de longueur qui constitue l’original de l’une des œuvres les plus controversées de la littérature mondiale. Conservée dans un lieu secret, et dévoilée exceptionnellement dans ce documentaire, la toute récente acquisition de la BNF (Bibliothèque nationale de France) est aussi l’occasion de se pencher sur son auteur. Personnage sulfureux tant par ses actes que par ses écrits, véritables catalogues de perversions sexuelles, souvent emprisonné, vilipendé, condamné aux éditions clandestines, Sade est devenu synonyme d’une pratique sexuelle réprouvée : le sadisme. Le divin marquis sera pourtant partiellement réhabilité, influencera largement les intellectuels français et sera porté aux nues par les plus grands : de Baudelaire à Giacometti, de Pasolini à Simone de Beauvoir. Daniel Auteuil, Catherine Deneuve et Isabelle Huppert incarneront son personnage et les héroïnes de ses livres. Le film diffusé dans le cadre du Doc Stupéfiant propose un portait inédit d’un libertin sans limites et réunit pour la première fois ses fervents admirateurs, ses plus virulents détracteurs, des artistes inspirés et les plus grands spécialistes (Annie Le Brun, Chantal Thomas de l’Académie française, Michel Onfray, Raphaël Enthoven, Thibault de Sade, Anne Kessler de la Comédie-Française, Marie-Claude Pietragalla, Simon Liberati…).

 

Sade en quelques dates 

  • 2 juin 1740 Naissance à Paris de Donatien Alphonse François de Sade
  • 1763 Mariage avec Renée-Pélagie de Montreuil ; incarcéré sur ordre royal à Vincennes pour « débauche outrée » et blasphème
  • 1768 Emprisonnement pour des affaires de mœurs
  • 1773 Condamné à mort pour sodomie ; échappe à la sentence ; de nouveau incarcéré
  • 1782 Écrit Le Dialogue entre un prêtre et un moribond, qui témoigne de son athéisme
  • 1785 Met au propre les brouillons des Cent Vingt Journées de Sodome, manuscrit disparu à la prise de la Bastille
  • 1790 Libéré, s’installe à Paris ; sa femme demande la séparation de corps 
  • 1791 Justine ou les Malheurs de la vertu, son œuvre la plus connue
  • 1801 Interné en tant que fou, il le restera jusqu’à sa mort 
  • 2 décembre 1814 Décès à l’asile de Charenton 

Le Doc Stupéfiant : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Sade

Documentaire (2021) – Auteures-réalisatrices Caroline Halazy et Élise Baudouin – Production BangumiFrance Télévisions et Bibliothèque nationale de France

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Sade est diffusé dans Le Doc Stupéfiant vendredi 15 octobre à 20.55 sur France 5
À voir et revoir sur France.TV

Publié le 12 octobre 2021
Commentaires