Une nouvelle comédie romantique pour 2022

Même s’il fait parfois souffrir, ce virus-là est follement souhaitable... C’est celui de l’amour, bien sûr ! Dans la droite ligne de « Dix pour cent » et de son humour implacable, la nouvelle série de France 2, « L’Amour (presque) parfait » nous régale de ses situations à la « Bridget Jones » et de son romantisme XXL. À partir de mercredi 19 janvier à 21.10 sur France 2.

« L'Amour (presque) parfait ». © Jean-François Baumard / FTV

Dans le monde de Julie
L’amour parfait existe-t-il ? C’est ce que se demande Julie, dites Jul, après le magnifique mariage de sa sœur. Perplexe, à 36 ans, elle vient de se faire larguer par un sacré « bip » qui la laisse du même coup célibataire, chômeuse et peut-être même SDF. La loose totale !
Mais un certain Max, au bout du fil, lui fait une sublime déclaration d’amour. Tant pis si ce téléphone n’est pas le sien, elle décide de ne pas prévenir la propriétaire et de se rendre au rendez-vous fixé par Max. Dans le monde de Julie, c’est maintenant ou jamais pour se lancer dans la plus grande aventure de sa vie : retrouver, séduire et épouser cet homme idéal… quitte à bafouer tous ses principes !

Dans la réalité
Les pieds un peu plus rivés au sol, ses deux meilleures amies, Ava et Manon, coachent Jul afin de lui éviter de se satelliser hors de la galaxie « réalité ». Elle doit vite trouver un coloc si elle veut garder son appartement. Le plus sûr étant de le choisir « gay » pour échapper à la tentation et aux complications. Stéphane, 100 % hétéro, est prêt à tout pour trouver à se loger et comme il est chaudement recommandé par un « homo » certifié, il semble donc faire l’affaire. Mais c’est compter sans Cupidon et son emprise mystérieuse. 

Ça me déprime de me dire que ma mère est sexuellement plus active que moi.

Julie

Paris for ever
Philippe Teissier, le directeur artistique de la série, explique : « Paris reste un décor fantastique qui nous a permis de tourner dans des lieux incroyables tels que le pont Neuf en bord de Seine ou encore dans des lieux méconnus du grand public comme la Campagne à Paris, un petit village au cœur de la capitale. Quoi qu’il arrive, la ville de Paris reste un atout exceptionnel. Du coup, nous nous en sommes servis pour embellir la série.
L’Amour (presque) parfait est certes une vraie comédie romantique. Elle raconte avec humour qu’il ne faut jamais perdre espoir et que l’amour parfait existe… mais qu’il est pluriel, volatile, capricieux, étonnant, caché, imprévisible, et qu’il est souvent bien loin de l’image que l’on s’en fait ! Elle raconte surtout des histoires d’amour(s) à travers le parcours de plusieurs personnages, des hommes, des femmes, de leurs positionnements dans la société, de la féminité et de la masculinité, du fantasme, du mensonge, des tabous, du désir et de ce que l’on en fait. En somme, une comédie feel good qui plaira à toute la famille. »

 

L'amour (presque) parfait
« L'Amour (presque) parfait ».
© Jean-François Baumard / FTV

L’Amour (presque) parfait

Découvrez en exclusivité la série et gagnez un séjour

Après avoir regardé le 1er épisode en exclusivité, répondez aux questions pour tenter de remporter un superbe séjour pour deux personnes dans un hôtel 4 étoiles à Paris !

Un tirage au sort sera effectué parmi les personnes qui auront visionné cette avant-première et répondu avec intérêt aux questions.

Rendez-vous sur la page du jeu du Club France TV


L’Amour (presque) parfait

Épisode 1
Julie, Jul pour les intimes, presque quadra, au chômage, célibataire, a pris la plus grande décision de sa vie : mentir, tricher afin de rencontrer enfin l’homme parfait, Max ! Stéphane, quant à lui, s’installe en colocation dans l’appartement de Jul, grâce à son ami Kévin. Mais pour cela il a dû mentir et dire qu’il était gay.

Épisode 2
Amoureux, Max attend Pauline à la terrasse du Café de la Fontaine, mais elle ne viendra pas. Jul tente maladroitement de le réconforter, mais panique et perd ses moyens. Max est touché par la jeune femme et lui écrit un mot dans le livre qu’elle a oublié sur la table du bar. Peut-être se recroiseront-ils un jour, par hasard ?

Série (6 x 52 min) – Réalisation Pascale Pouzadoux – Scénarios Armelle et EmmanuelPatron – Produite par Alain Pancrazi et Jean-Baptiste Frey – Directeur artistique Philippe Tessier

Avec Maud Baecker (Julie/Jul), Tom Leeb (Stéphane), Nadia Roz (Ava), Isabelle Vitari (Manon), François Vincentelli (Max), Évelyne Bouix (Anne), Antoine Duléry (Vincent)…

L’Amour (presque) parfait est diffusé les mercredis à 21.10 sur France 2
Les deux premiers épisodes de la série seront suivis, à 23.00, du documentaire d'Infrarouge L’Amour sous algorithme
À voir et à revoir sur france.tv

Publié par Diane Ermel le 14 janvier 2022
Commentaires