La parole est d’or : « #MeToo secoue (aussi) la France »

Historiquement, il y aura eu un avant et un après. « Le Monde en face » revient sur l’onde de choc MeToo, qui redéfinit depuis trois ans les relations hommes-femmes. Comment ce mouvement né aux États-Unis s’est-il propagé dans le monde à la manière d’une traînée de poudre suite à l’affaire Weinstein ? À l’appui du documentaire d’Anne Richard et Annette Lévy-Willard, Marina Carrère d’Encausse analyse les conséquences de cette vague de protestation dans la société française. Mardi à 20.50 sur France 5.

Une victime sortie du silence
Une victime sortie du silence. © France 5

MeToo et la chute d’hommes de pouvoir


En février dernier, Harvey Weinstein est condamné pour viol et agression sexuelle à vingt-trois ans de prison. Cette affaire n’est que le point de départ d’un mouvement de contestation bien plus vaste, qui va d’abord se propager aux États-Unis, avant de se diffuser dans le monde entier, grâce au pouvoir mobilisateur des réseaux sociaux. Car ce fait divers qui fait la une incitera des millions d’Américaines à évoquer les situations de harcèlement, d’agressions ou bien les attitudes déplacées dont elles sont la cible. Cette libération de la parole se répandra des États-Unis à Jérusalem, de l’Espagne au Pakistan et du Chili au Vatican, suscitant la chute d’hommes de pouvoir, perçus à la lumière de ces révélations comme des prédateurs : que ce soit le patron d’Uber, des stars de la télévision, le candidat à la présidence de la Corée du Sud, un ministre indien ou le comité du prix Nobel de littérature,  tous ont été emportés par le cyclone MeToo. Mais qu’en est-il de la France ? Ici aussi, le hashtag MeToo a commencé à bouleverser les modes de pensée : avec ces femmes, victimes de harcèlement au travail ou dans le cadre de leurs études, qui osent désormais s’exprimer ou porter plainte. 

L’éveil des consciences en France


Le service public n’échappe hélas pas aux nombreux abus autrefois passés sous silence : à Saint-Nazaire, Laurianne Deniaud, première adjointe au maire, évoque les confessions d’une conseillère municipale relatives à un viol. Léa Lepolard, pour la première fois, dénonce publiquement le silence de l’armée et le harcèlement de ses camarades « féminines » en classe préparatoire au lycée militaire de Saint-Cyr. Mais elle reste perplexe : « Ce n’est pas un hashtag qui va tout effacer comme ça d’un seul coup… mais j’aimerais bien que quelqu’un prenne le relais. » 

#MeToo secoue (aussi) la France 

Documentaire (70 min - 2020) - D’après le livre d’Annette Lévy-Willard Chroniques d’une onde de choc – #MeToo secoue la planète (Les Éditions de l’Observatoire) - Auteures Anne Lévy-Willard et Anne Richard - Réalisation Anne Richard - Production Cinétévé, avec la participation de France Télévisions   

#MeToo secoue(aussi) la France est diffusé mardi 15 septembre à 20.50 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv

Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.