Jazz à Vienne ou l'histoire d'un festival devenu incontournable

Débuté un soir de juillet en 1980, il court aujourd'hui sur deux semaines. D'envergure internationale, les plus grands noms du jazz y ont joué. Son histoire est à découvrir ce lundi dès 21.10 sur Culturebox.

« Jazz à Vienne » © Marc Donkikian

Jazz à Vienne, cela ne se réduit pas à 1989, à 1992 ou encore 2017, c'est toujours présent. C'est une connexion intemporelle.

Ashley Kahn, historien de la musique, journaliste et producteur

C'est un festival qui aurait pu ne jamais se dérouler à Vienne si la capitale des Gaules avait accepté la programmation de concerts de jazz dans l'enceinte du parc de la Tête d'or. Mais face aux refus de certains élus, l'histoire s'écrira plus au sud. Pour la première année (vécue comme un test), Vienne accueille, le soir du 8 juillet 1980, « La Nuit du blues » avec à l'affiche Fats Domino, BB King et Muddy Waters. Le succès est immédiat, malgré quelques déboires dus aux conditions météorologiques. Le festival est lancé et, dès l'année suivante, cinq soirées sont programmées. « Quand Jean-Paul a décidé de créer un festival ici, à Vienne, explique George Wein, nous faisions tourner de nombreux musiciens en Europe. Nous l'avons donc aidé, mais il nous a aidés lui aussi, parce qu'il nous a permis de faire des dates de concert supplémentaires. J'ai remarqué qu'il était passionné et il avait le soutien de la ville de Vienne. Je savais, dès le départ, que cela serait un succès [...]. En 1981, nous avons joué ici, et j'ai vu cet amphithéâtre durant notre concert. C'est l'un des plus beaux lieux au monde dans lesquels jouer car le public est juste au-dessus de vous, l'acoustique est fantastique, l'amphithéâtre provoque des frissons, et c'est l'une des raisons pour lesquelles c'est un endroit magnifique. » Impossible de faire abstraction du lieu tant il marque les esprits des musiciens et du public. Jouer devant plus de 6 000, 7 000 personnes se vit, se perçoit et se ressent. Ils sont nombreux à s'y être pressés et à revenir. Au fil des images de ce documentaire se dévoile une programmation exceptionnelle. Un savant mélange pensé et recherché par ses programmateurs. Des grands noms du jazz, du blues, des artistes d'hier à ceux d'aujourd'hui. Le festival est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les inconditionnels du jazz. La preuve en images.

Quand je vois un lieu comme celui-ci, c'est incroyable la manière dont cela a été si bien construit. Je suis italo-américain, le fait que les Romains aient construit cela, c'est spécial pour moi. Quand je chante ici, j'en ai la chair de poule.

Tony Bennet

Bande-annonce du festival 2022 

 

La Fabuleuse Histoire de Jazz à Vienne

En 1980, ils sont cinq à vouloir rêver d’écouter des notes bleues dans un théâtre antique à Vienne. Jean-Paul Boutellier, Jean Gueffier, Pierre Domeyne, Jean-Pierre Vignola et l’ami américain, George Wein. Cinq à vouloir faire le pari que ce qu’ils sont en train d’imaginer deviendra un jour l’un des plus grands festivals de jazz au monde. Et c’est en compagnie de Miles Davis, Stan Getz, Chet Baker, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Dizzy Gillepsie, Sonny Rollins, Herbie Hancock, Roy Hargrove, Christian Scott et tant d’autres que cela deviendra une réalité.
Ce documentaire retrace l'histoire et fait revivre les moments forts de ce festival qui célèbre l’univers du jazz durant les deux premières semaines de juillet.

Documentaire (inédit - 96 min) – Réalisation Patrick Savey – Production Zycopolis

Ce documentaire est diffusé lundi 19 septembre à 21.10 sur Culturebox


22.45 - Tribute to Miles

Le bassiste, clarinettiste, compositeur, arrangeur et producteur Marcus Miller s'est fait connaître grâce à sa participation aux groupes de Miles Davis durant les années 1980, dont le morceau de sa composition, Tutu, reste l'un de ses plus grands succès.
Pour ce concert en hommage à Miles Davis, Marcus Miller réunit autour de lui deux légendes du jazz, Wayne Shorter et Herbie Hancock, également illustres partenaires du trompettiste dans les années 1960-1970.
C'est une rencontre au sommet, accompagnée par le trompettiste Sean Jones et le batteur Sean Rickman. On ne peut rêver mieux pour sublimer à nouveau certains des plus célèbres titres de Miles Davis !

Concert (captation - 59 min -2011) – Réalisation Patrick Savey – Production Zycopolis

La Fabuleuse histoire de Jazz à Vienne et Tribute to Miles sont à voir et revoir sur france.tv

Commentaires