« Kromdraai, à la découverte du premier humain » : un documentaire spectaculaire

On croyait connaître nos plus lointains ancêtres. Mais les récentes fouilles, dans la vallée du « berceau de l’humanité », bouleversent nos connaissances. Avec d’impressionnantes reconstitutions en HD, ce documentaire très pédagogique – qui a reçu le prix du public à Pariscience – déroule le récit d’une découverte majeure qui commence à éclairer une période obscure : celle de l’apparition de l’humanité. À voir sur France 5 dans « Science grand format »,jeudi à 20.50.

« Kromdraai, à la découverte du premier humain ». © Ex Nihilo / Et Alors Production

La bande-annonce

La colline de Kromdraai fait partie de cette vallée sud-africaine, classée « berceau de l’humanité » par l’Unesco, connue pour la richesse des fossiles d’hominidés qui y ont été découverts. Mais lorsque José Braga, premier paléo-anthropologue français à y être envoyé en mission, commence ses investigations à l’aube des années 2000, le site n’a plus rien livré d’intéressant depuis les années 1930. Pendant dix ans, ses recherches restent vaines, mais sa conviction intime est que le chantier de fouilles n’est qu’une partie d’une zone encore inexplorée. Après des analyses géologiques très poussées, elle va se révéler cinq fois plus vaste ! Bientôt, les nouvelles fouilles confirment son hypothèse : il découvre une dent, puis une mandibule… C’est celle d’un jeune enfant dont les caractéristiques dentaires n’ont encore jamais été observées. L’analyse en laboratoire va rapidement démontrer que l’enfant de Kromdraai n’est ni un Australopithèque ni un Homo sapiens… Son origine se situe probablement à cette période située entre moins deux et trois millions d’années, dont on ne sait absolument rien. Un million d’années où, avant l’apparition de l’homme moderne, une autre espèce a dû se développer, se différenciant des autres primates et portant les premiers signes de l’humain. Qui était cet hominidé et comment est-il apparu ? Le découvrir et comprendre surtout comment est née l’humanité devient pour José Braga un défi excitant et vertigineux.

« Kromdraai, à la découverte du premier humain »
 « Kromdraai, à la découverte du premier humain »
© Ex Nihilo / Et Alors Production

Longtemps on a pensé que la bipédie, l’utilisation de l’outil et un gros cerveau permettaient de définir l’humain. Or, on sait aujourd’hui que les deux premiers critères étaient déjà propres à l’Australopithèque, tandis que le troisième survient plus tard chez l’Homo. José Braga en est convaincu : « On pense que ceux qu’il faut absolument explorer pour définir les premiers Homo, ce sont des critères liés au développement : comment devient-on humain lorsqu’on grandit, lorsqu’on passe de l’enfance à l’âge adulte ? Et là, parce qu’on a un fossile de bébé, on peut pour la première fois répondre à cette question. »

Commence d’abord une longue étape : dater le fossile de l’enfant de Kromdraai à partir de l’analyse du talus, vestige d’une grotte préhistorique, où il a été trouvé. José Braga travaille en collaboration avec des paléontologues et des scientifiques spécialistes de la géoarchéologie, la chimie des sols ou encore la bioarchéologie qui utilisent des technologies récentes comme la modélisation photogramétrique ou la numérisation en 3D. Les résultats confirment la datation pressentie par le chercheur. Il lui faut désormais établir des comparaisons.
L’enfant de Taung, fossile australopithèque trouvé en 1924 sur le site proche de Sterkfontein, lui permet déjà de comparer les caractéristiques de ces deux hominidés en développement. Mais une découverte exceptionnelle va permettre au paléo-anthropologue et à son équipe de bénéficier d’un nouvel élément. Le fossile d’un crâne adulte de l’espèce parantrope – cousin du genre humain apparu à la même période – se fait jour au même endroit. Il s’agit pour la première fois d’un parantrope primitif ayant vécu dans cette période de trou noir pour la paléo-anthropologie, situé entre deux et trois millions d’années.
Contrairement aux premiers humains, cette espèce d’hominidé était uniquement végétarienne, et le dimorphisme sexuel – le mâle bien plus grand et plus fort que la femelle – conditionnait la structuration sociale, proche de celle des gorilles. Mais qu’en était-il chez les premiers humains ? L’étude d’une vingtaine de fossiles de prédateurs découverts à proximité va contribuer à mieux définir leurs caractéristiques physiques et comportementales.

Une nouvelle campagne de fouilles a démarré avec son lot de nouvelles émotions… Un maxillaire australopithèque, enserré dans sa gangue de sédiments, est déterré : une première à Kromdraai ! La légende Ron Clarke, qui a découverten 1994 Little Foot, l’Australopithèque, ouvre les portes de son laboratoire de Sterkfontein à José Braga pour lui permettre de dégager le fossile. Kromdraai confirme être une véritable machine à remonter le temps. Dans les derniers moments de cette campagne de fouilles, une découverte de taille comble de joie José Braga : la mâchoire d’un enfant parantrope ! Il dispose désormais de trois fossiles d’enfants hominidés différents ayant vécu à la même période qui vont lui permettre de raconter le moment charnière où les premiers hommes se sont différenciés des autres primates.
Le récit haletant et très riche des étapes de cette découverte rythme les images des fouilles, celles des analyses en laboratoire et les reconstitutions en 3D des scènes de vie dans l’environnement préhistorique où cohabitent espèces animales et premiers humains. Ces inconnus – nos plus lointains ancêtres – prennent forme et visage, et le mystère de l’énigme de nos origines commence à se dissiper…

A-L F.

Kromdraai, à la découverte du premier humain

« Kromdraai, à la découverte du premier humain »
« Kromdraai, à la découverte du premier humain »
© Ex Nihilo / Et Alors Production

Comment le genre humain est-il apparu ? Aux confins de l’Afrique australe, il existe une vallée que l’Unesco a baptisée « le berceau de l’Humanité ». C’est ici en effet qu’a été découvert le plus grand nombre de vestiges de nos ancêtres. À Kromdraai, en Afrique du Sud, le paléo-anthropologue français José Braga a découvert les ossements de deux enfants… de 2,5 millions d’années ! Les plus vieux jamais mis au jour. L’un est humain, l’autre parantrope, notre plus proche cousin. C’est le point de départ d’une aventure scientifique sans précédent, qui pourrait permettre enfin de lever le voile sur les origines de notre genre.

Documentaire (90 min – 2021 – inédit) – Écriture et réalisation Cédric Robion – Production Ex Nihilo, en coproduction avec Et Alors Production et Altus & Fortis, avec la participation de France Télévisions et Ushuaïa TV

Kromdraai, à la découverte du premier humain est diffusé dans Science grand format, présenté par Mathieu Vidard, jeudi 25 novembre à 20.55 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv

#ScienceF5 

Publié le 22 novembre 2021
Commentaires