Le mensonge blesse, la vérité peut tuer – « J’ai menti », la nouvelle série-événement

Lorsqu’une jeune fille est retrouvée assassinée sur la côte basque, Audrey en est certaine : le meurtrier est le même tueur auquel elle a réchappé seize ans plus tôt.
Mais, pour le prouver, elle va devoir affronter son passé et ses mensonges. Car, la nuit de son agression, Audrey a menti. Sur tout. À tout le monde… « J’ai menti », un thriller complexe et captivant, porté par Camille Lou et Thierry Neuvic, épilogue mercredi 20 octobre, à 21.05 sur France 2.

« J’ai menti ». © Thierry Langro / FTV

Note d’intention de Bénédicte Charles et Charles Pouponneau, scénaristes

Avec J’ai menti, nous voulions nous mettre dans la tête d’une survivante d’un serial killer.
Au-delà du traumatisme de l’agression, comment gérer la culpabilité d’avoir échappé à la mort — contrairement aux autres victimes ? Comment aider la police pour empêcher que d’autres agressions surviennent ? Comment se libérer de la peur ? Comment reprendre une vie normale ? Comment faire à nouveau confiance ?
Nous voulions aussi parler de résilience.
Certaines victimes sont assez fortes pour affronter le danger, ne pas montrer leur peur et reprendre leur vie d’avant, comme si rien ne s’était passé.
C’est le cas d’Audrey, notre héroïne. Elle est tellement combative qu’elle propose à la police de servir d’appât pour tenter d’arrêter le serial killer.
Sauf que cette attitude se retourne contre elle : Audrey ne ressemble pas à l’image qu’on se fait habituellement d’une rescapée. Elle semble tellement peu traumatisée que certains commencent à se poser la question de sa crédibilité : et si elle avait inventé son agression ?
Or, oui, Audrey a menti. 
Nous souhaitions suivre comment la mécanique infernale du mensonge peut se mettre en place : une simple bêtise d’adolescent entraîne Audrey à mentir un peu, puis un peu plus, puis encore plus, jusqu’à provoquer un véritable cataclysme qui va ruiner totalement sa vie — et celle d’autres personnes.
Peut-on se libérer du poids du mensonge ?
Peut-on réparer ses erreurs ?
C’est la dynamique propre à la mini-série : nous voulions que notre héroïne, seize ans plus tard, revienne sur les lieux du drame et affronte ses démons.
Se libérer du poids du mensonge qui empoisonne sa vie d’adulte. Mais pour cela, elle doit être prête à tout. Même mettre sa vie en danger.


mercredi 20 octobre à 21.05

Résumé épisode 5 :
En regardant un journal télévisé, Audrey découvre que le suspect présumé du meurtre de Maialen n’est autre que Patxi, un membre de sa bande d’amis quand elle avait 19 ans. Elle en informe Joseph. Pour le convaincre, elle lui dit toute la vérité sur le soir de son agression par le tueur en série Itsas. Quant à Jean, le mari d’Audrey, il débarque à Biarritz et découvre que les parents de sa femme sont toujours vivants, contrairement à ce qu’elle lui a toujours raconté. Il apprend que ceux-ci avaient placé leur fille en hôpital psychiatrique il y a 16 ans.

Résumé épisode 6 :
Une psychiatre explique à Audrey et Joseph que le tueur en série Itsas a dû avoir recours à une castration chimique pour retenir ses pulsions pendant 16 ans. Après une violente dispute avec lui, Ana trouve par hasard les médicaments que s’injecte son père Mikel. Persuadée qu’il souffre d’un cancer de la prostate, elle appelle Audrey pour se confier. En l’apprenant, cette dernière en déduit que Mikel est Itsas. Elle informe Joseph qui tente en vain de convaincre la procureure qu’il a trouvé le meurtrier. Peu de temps après, Audrey est enlevée par Mikel.

 

J’ai menti

Série (6 x 52 min) – Scénario et dialogues Bénédicte Charles et Charles Pouponneau – Réalisation Frédéric Berthe – Production UGC Fiction

Avec Camille Lou (Audrey Barreyre), Thierry Neuvic (Joseph Layrac), Marilyn Lima (Pauline Layrac), Annelise Hesme (Sophie Barreyre), Hubert Delattre (Jean-Christophe Barreyre), Oscar Berthe (Léo), Stéphan Guérin-Tillié (Mikel Condé), Hélène Seuzaret (Catherine), Roxane Bret (Ana Condé), Christopher Bayemi (Jean Vigne), Nicolas Abraham (Victor Inuretta), Natalia Dontcheva (Marianne), Patrick Medioni (Franck Montel), Prudence Leroy (Chloé), Ilana Bachelier (Elaura Montel), Nicolas Amen (Éric), Thomas Sagols (Corentin)…

J’ai menti est diffusé à partir du mercredi 6 octobre à 21.05 sur France 2 — 2 épisodes par soirée
À voir et revoir sur france.tv 

Publié par Béatrice Cantet le 04 octobre 2021
Commentaires