L’inceste tue eux et elles

La soirée de ce lundi s’ouvre sur le film « Un amour impossible », une adaptation forte et subtile du roman éponyme de Christine Angot. Virginie Efira et Niels Schneider y tiennent les rôles principaux. Il est suivi par les témoignages bouleversants du documentaire « Inceste, le dire et l’entendre ». Une soirée spéciale lundi 26 septembre à partir de 21.00 sur France 3.

« Un amour impossible ». © France 3 Cinéma-Artémis-Productions-Le Pacte-Voo & Betv-RTBF-Shelter prod

Les thématiques qui traitent des violences, notamment sexuelles, malgré leur âpreté, sont régulièrement l’objet de soirées sur France Télévisions. Parmi elles, l’inceste est un mal ancien qui gangrène les familles et un crime encore trop souvent tabou. Il reste beaucoup à faire collectivement pour mettre fin à des décennies de souffrances et de silences. En parler, témoigner demeure la meilleure voie pour briser la douleur. Corinne Masiero explique à Sonia Devillers, lors d’une interview sur France Inter : « C’est important de prendre la parole. La parole, c’est l’étincelle qui permet de faire bouger les choses après. » Mais elle met en garde aussi : « Il ne faut jamais forcer une victime à parler parce que c’est comme une deuxième agression. Mais ça permet parfois de lever le voile. Un voile de protection. » 

 


Un film
Cette soirée s’ouvre avec le film Un amour impossible, adapté du roman éponyme de Christine Angot et réalisé par Catherine Corsini, une mise au jour subtile de l’emprise et de la domination sociale conduisant à l’impensable. Une œuvre saluée par quatre nominations aux César, dont celle de la meilleure actrice pour Virginie Efira.

Un documentaire
Ce film sera suivi d’un nouveau documentaire événement d’Andréa Rawlins-Gaston, Inceste, le dire et l’entendre, dans la continuité des films manifestes de la réalisatrice, qui porte avec une force sans pareille la voix des victimes de violences, Inceste, le dire et l’entendre fait partie de ces grands documentaires qui permettent de briser les silences, faire éclater les tabous et avancer la société.

Note d’intention d’Andréa Rawlins-Gaston
« Tous ceux qui s’intéressent aux violences sexuelles le savent : l’inceste est un fléau massif. Il suffit de dire qu’on travaille sur le sujet pour qu’une amie, un collègue, une tante… finisse par se livrer. Pire, j’ai remarqué que quel que soit le thème du documentaire que je réalise, même s’il n’a pas de rapport avec les violences sexuelles, l’inceste émerge tôt ou tard. Il est partout, chez les plus précaires comme chez les plus nantis, à l’origine de presque tous les dysfonctionnements de notre société. Comme une fatalité. Pas étonnant qu’en France, 1 personne sur 10 dise avoir été victime d’abus sexuels de la part d’un père, d’un grand-père, d’un frère, d’un cousin, d’un oncle, d’un beau-père… En réalité, les victimes parlent depuis longtemps, bien avant #metooinceste. Pourtant, à chaque nouvelle révélation publique, depuis trente ans, nous feignions de “re-découvrir” ce crime si répandu. Avec mon producteur, Patrice Lorton, nous savons qu’une actualité chasse l’autre, une émotion en recouvre une autre. Il est à craindre qu’après la sidération vienne de nouveau le déni. L’ambition de ce film n’est pas tant de libérer la parole que d’aider à une révolution collective de l’écoute pour que l’inceste ne repousse pas une fois de plus comme une mauvaise herbe, au même endroit. »

Inceste, le dire et l'entendre
« Inceste, le dire et l'entendre ».
© FTV

La Maison d’accueil Jean Bru, à Agen, est une structure éducative qui prend en charge les jeunes filles victimes de violence sexuelles intrafamiliales. 


Des maux en chiffres
98 % des auteurs d’inceste sont des hommes
1/3 des agressions sexuelles sur mineur.e.s sont commises par des mineurs
1 victime d’inceste sur 5 est un garçon
80 % des violences sexuelles sur mineur.e.s sont commises au sein de la famille
8 victimes sur 10 disent ne pas avoir été soutenues quand elles ont parlé
1 victime d’inceste sur 2 souffrirait d’amnésie traumatique 
10 % des compagnes, seulement, quittent l’agresseur après la révélation des faits
1 victime sur 2 a déjà tenté de se suicider

La loi
La non-dénonciation d’abus sexuel sur mineur est passible de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.
2021 : plus aucun adulte ne peut se prévaloir du consentement sexuel d’un.e mineur.e de moins de 15 ans. Âge porté à 18 ans en cas d’inceste.
2018 : une.e victime mineur.e peut porter plainte jusqu’à 48 ans
10 % de la population française serait victime d’inceste


Soirée spéciale

21.00 Un amour impossible

À la fin des années 1950, à Châteauroux, Rachel, modeste employée de bureau, rencontre Philippe, brillant jeune homme issu d’une famille bourgeoise. De cette liaison passionnelle mais brève naîtra une petite fille, Chantal. Philippe refuse de se marier en dehors de sa classe sociale. Rachel devra élever sa fille seule. Peu importe, pour elle, Chantal est son grand bonheur, c’est pourquoi elle se bat pour que, à défaut de l’élever, Philippe lui donne son nom. Une bataille de plus de dix ans qui finira par briser sa vie et celle de sa fille.

Avec Virginie Efira (Rachel), Niels Schneider (Philippe), Jehnny Beth (Chantal adulte), Estelle Lescure (Chantal, adolescente), Ambre Hasaj (Chantal, 3-6 ans)…

Un film de Catherine Corsini (2018) adapté du roman de Christine Angot (Un amour impossible, Flammarion, 2015) – Auteures et scénaristes Catherine Corsini et Laurette Polmanss – Production Chaz Productions – En coproduction avec France 3 Cinéma, Artémis Productions, Le Pacte, Voo & Betv, RTBF (Télévision belge), Shelter Prod 

23.10 Inceste, le dire et l’entendre

« On l’a vécu, vous pouvez l’entendre. » Dès le début de ce film-manifeste, Carolane, 17 ans, nous interpelle collectivement. Depuis la vague #metooinceste, la parole se libère, mais est-elle suffisamment écoutée ? Parce que les chiffres sont impressionnants ; parce que derrière les chiffres il y a des visages ; parce que l’union fait la force ; parce que les enfants ont besoin de modèles résilients et combatifs… sept femmes et un homme se dressent à visage découvert. Ensemble, ils ont décidé de raconter la réalité crue de l’inceste dont ils ont été victimes, d’en décrypter les mécanismes et les conséquences pour nous enjoindre à opérer une révolution de l’écoute. Parmi eux, la femme politique Loubna Méliane, et l’actrice Corinne Masiero qui révèle pour la première fois l’inceste qu’elle a subi.

Avec les témoignages de Corinne Masiero, actrice ; Carolane, lycéenne ; Virginie, maquilleuse ; Guillaume, sans emploi ; Léléna, sans emploi ; Loubna Méliane, femme politique. Elle a travaillé aux côtés de Malek Boutih à SOS Racisme avant de fonder Ni putes ni soumises. Elle a milité avec les Femen. Elle est actuellement porte-parole de Génération Ecologie et conseillère municipale à Gentilly.

Documentaire (83 min – 2022) – Auteure Andréa Rawlins-Gaston  Réalisation Andréa Rawlins-Gaston et Mathias Dénizo – Produit par Patrice Lorton – Production Capa Presse, avec la participation de France Télévisions.

Cette soirée spéciale est diffusée lundi 26 septembre à 21.00 sur France 3
À voir et à revoir sur france.tv 

Publié le 23 septembre 2022
Commentaires