Culturebox rend hommage à Patrick Dupond

Culturebox consacre une soirée spéciale en hommage à Patrick Dupond, décédé vendredi dernier. Génie de la danse française, étoile adulée dans le monde entier et figure immensément populaire : retour sur les grands moments de sa carrière, mardi 9 mars à partir de 21.05.

Patrick Dupont
Patrick Dupond © France Télévisions

Au programme de la soirée événement 


21.05 Culturebox, l’émission : hommage à Patrick Dupond 
Avec le danseur et chorégraphe Boris Charmatz, la danseuse et chorégraphe Maud Le Pladec et le premier danseur de l’Opéra de Paris François Alu.

Culturebox, l’émission 
Présentation Daphné Bürki et Raphäl Yem - Production France tv Studio - Rédaction en chef Damien Cabrespines

21.20 Patrick Dupond, danseur étoile 
Ce programme rassemble un florilège d’extraits des plus grands ballets du répertoire dansés par Patrick Dupond, ce prodige de l’École de danse de l’Opéra, devenu très jeune danseur étoile à l’Opéra de Paris et star internationale. On y retrouve les multiples facettes du danseur avec des extraits de :
– Le Corsaire, pour lequel Patrick Dupond a été consacré meilleur danseur au célèbre concours de Varna, en Bulgarie, à l’âge de 16 ans ;
– Salomé, de Maurice Béjart. Dansé à de nombreuses reprises tout au long de sa carrière, ce ballet fait partie de l’histoire de Patrick Dupond ;
– Roméo et Juliette, le pas de deux du Balcon. Il danse avec Monique Loudières et y excelle dans sa qualité de partenaire ;
– Don Quichotte, avec Noëlla Pontois, pour lequel Patrick Dupond offre un variation époustouflante ;
– Proust ou les Intermittences du cœur, de Roland Petit.

Patrick Dupond, danseur étoile (26 min – 2021) – Production  Telmondis

21.45 Proust ou les Intermittences du cœur
Roland Petit a créé le ballet Proust ou les Intermittences du cœur inspiré par À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Conçu en 1974 à Monte-Carlo par le Ballet de Marseille, il part ensuite en tournée dans le monde entier. Le ballet est divisé en deux parties : la première expose « Quelques images des paradis proustiens » et la seconde, comme son écho contraire, « Quelques images de l’enfer proustien ». 

Proust ou les Intermittences du cœur (90 min – 1981) – Chorégraphe Roland Petit – Danseurs Maya Plisetskaya, Dominique Khalfouni, Denys Ganio et Patrick Dupond – Musique Beethoven, Debussy, Fauré, Franck, Hahn, Saint-Saëns, Wagner– Réalisation Dirk Sanders - Production France 3 et Ballet National de Marseille

Publié le 09 mars 2021
Commentaires