France 5 rend hommage à Daniel Cordier, compagnon de la Libération

L’ancien secrétaire de Jean Moulin et avant-dernier compagnon de la Libération, Daniel Cordier, est décédé ce vendredi 20 novembre. Il nous avait accordé une interview à l’occasion de la diffusion de la fiction « Alias Caracalla, au cœur de la Résistance », que France 5 a choisi de reprogrammer ce lundi à 20.50 pour lui rendre hommage. Et retrouvez, ce dimanche à 22.40 sur France 5, un documentaire qui lui était consacré.

Portrait de Daniel Cordier
« Alias Caracalla, au cœur de la Résistance ». © Jean-Philippe Baltel / Siècle Productions / FTV

Né le 10 août 1920, le Bordelais, militant maurrassien et monarchiste, rallie la France Libre, à Londres, à la fin du mois de juin 1940. « Je suis le fils de la guerre de 1914. Mon enfance, ce sont les monuments aux morts, les mutilés, etc. Alors, en 1940, quand la France a perdu la guerre qu’elle avait gagnée vingt ans plus tôt, ça a été pour moi insupportable », confiait-il il y a quelques années.
Emmanuel Macron a annoncé qu’un hommage national serait rendu à l’avant-dernier compagnon de la Libération. « Daniel Cordier, le résistant, le secrétaire de Jean Moulin, s’en est allé. Quand la France était en péril, lui et ses compagnons prirent tous les risques pour que la France reste la France. Nous leur devons notre liberté et notre honneur. Nous lui rendrons un hommage national », a écrit le chef de l’État sur Twitter (source France Info). 

 

France 5 dimanche 22 novembre
Daniel Cordier, la résistance comme un roman

Mêlant le suspense du récit à l’authenticité du témoignage, ce film inspiré du livre de Daniel Cordier, Alias Caracalla, nous conduit de Londres, sous le Blitz, à Paris occupé, en passant par Lyon, capitale de la clandestinité. Dans un aller-retour entre passé et présent, Daniel Cordier partage avec Régis Debray son expérience de Français Libre sur les lieux mêmes de son engagement.

Documentaire (90 min – 2010) Auteurs Régis Debray et Bernard George– Réalisation Bernard George Coproduction Cinétévé/ECPAD  Avec la participation de France Télévisions, Planète, du CNC, du Ministère de la DéfenseAvec le soutien de la Procirep / Angoa

Le documentaire est diffusé dans « La Case du siècle » dimanche 22 novembre à 22.40
Daniel Cordier, la résistance comme un roman est à voir et à revoir sur france.tv

Le documentaire ONU 1944-1945, la bataille de De Gaulle, initialement prévu à cet horaire, sera diffusé à 00.10


France 5 lundi 23 novembre

Alias Caracalla, au cœur de la Résistance

Les Rebelles du 17 juin 1940 (première partie)
Daniel Cordier a 20 ans lorsque le maréchal Pétain demande l’armistice le 17 juin 1940. Il a beau être monarchiste, il est révulsé. Pour continuer à se battre, il rejoint Londres un peu par hasard. Incorporé dans la légion du général de Gaulle (alors inconnu), il fait ses classes d’officier puis entre dans les services secrets de la France Libre. Parachuté à Lyon pour être secrétaire de Georges Bidaut, membre du réseau Combat, il doit remettre l’argent de la Résistance au représentant de De Gaulle en zone libre : Rex – qui n’est autre que Jean Moulin. Rex lui demande de devenir son secrétaire…

Rex (Jean Moulin), mon patron (seconde partie)
En zone sud, la plupart des grands mouvements et réseaux de Résistance s’opposent à Rex. Daniel découvre alors, derrière l’idéal, un dangereux « nœud de vipères » qu’il devra affronter seul quand, avant de partir pour Londres, Rex lui confie le pouvoir. Il découvre aussi l’énorme enjeu politique derrière ces disputes entre résistants. Pour asseoir l’autorité de De Gaulle, contesté par les Alliés, Rex veut créer le Conseil de la Résistance (CNR), regroupant tous les mouvements, les partis politiques démocratiques et résistants…

Fiction (deux parties) Auteurs Raphaëlle Valbrune, Daniel Cordier et Georges-Marc Benamou D’après le roman Alias Caracalla de Daniel Cordier (Éditions Gallimard, 2009) Réalisation Alain Tasma – Compositeur Nicolas ErreraProduction Siècle Productions –  Coproduction CNDP –  Avec la participation de France 3, France TélévisionsARTE France, TV5 Monde et du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée– Avec le soutien de la Région Île-de-France, de la Région Rhône-Alpes, du CNC – Nouvelles Technologie, de la DMPA et de la SNCFAvec le soutien de la Procirep Angoa

La fiction en deux parties est diffusée lundi 23 novembre à 20.50 sur France 5
Alias Caracalla, au cœur de la Résistance est à voir et revoir sur france.tv

Le film Tous les matins du monde initialement programmé sera diffusé ultérieurement.

Publié le 21 novembre 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.