france.tv

Le JT fête ses 70 ans

L’émission « Mesdames, Messieurs, bonsoir ! », présentée par Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse, inaugure la soirée. Un documentaire sur la naissance du 20 heures complète ce rendez-vous spécial

Gros plan sur la grand-messe du 20 heures. Quels sont les défis qui ont permis au journal télévisé de voir le jour ? France 2 retrace l’histoire du rendez-vous le plus incontournable de la télévision française à travers un programme spécial présenté par Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse. En seconde partie de soirée, le documentaire Il était une fois le journal télévisé, d’Hervé Brusini et Alain Wieder, revient sur la création des premiers JT. Jeudi, à partir de 21.00, sur France 2.

Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse
Laurent Delahousse et Anne-Sophie Lapix. © Delphine Ghosarossian

Entretien avec Hervé Brusini, journaliste à France Télévisions et ancien rédacteur en chef du 20 heures

Hervé Brusini a coécrit avec Alain Wieder le documentaire Il était une fois le journal télévisé. Il revient sur les moments cruciaux ayant marqué l’installation de ce format au lendemain de la guerre. Un projet des plus audacieux, auquel seule une poignée d’irréductibles croyait à l’époque.

Hervé Brusini
Hervé Brusini.
© Nathalie Guyon / FTV

Au départ, quand l’idée d’un journal télévisé a été lancée, combien y ont-ils cru ? 
Hervé Brusini : Au départ, personne ne croit à la télévision. Elle est d’ailleurs inconnue de la majorité des Français. Les hommes politiques s’écharpent pour savoir si elle doit être privée ou publique. Et les journalistes professionnels ne jurent que par la radio. En 1946, Pierre Sabbagh propose cependant de rédiger la maquette d’un journal télévisé. 
Son projet dormira pendant trois ans dans un placard. Lorsque le feu vert sera finalement donné, les moyens de production mis en place seront très limités. 

Qui furent les personnes impliquées dans la naissance du premier JT ?
H. B. : D’abord de grands ingénieurs, comme Henri de France, qui a donné son nom à l’esplanade où se situe le siège de France Télévisions. Mais aussi des politiques, au premier rang desquels François Mitterrand, à qui l’on doit la redevance pour la RTF (Radiodiffusion-télévision française). Et, bien sûr, Pierre Sabbagh, un jeune reporter de radio, qui au départ voulait faire du théâtre. Comprenant qu’il n’était pas vraiment fait pour la comédie, il décida de mettre sa curiosité et son abnégation au service de l’information. Après avoir lancé de nombreux scoops, il veut s’employer à donner une place plus prépondérante à l’image dans le journalisme. N’oublions pas non plus une série de personnages dont le nom marquera l’histoire du petit écran : Pierre Dumayet, homme très cultivé et dévoreur de livres ; Georges de Caunes, reporter tout-terrain adorant braver les contrées des déserts et du pôle Nord ; Claude Darger, expert en politique française, ou encore Pierre Tchernia, personnage remarquable, prince de l’humour absurde issu des écoles du cinéma. Une galerie de personnages très différents mais de grand talent. 

Combien de personnes ont suivi la première diffusion du JT ?
H. B. : Seuls trois mille ménages disposaient d’une télévision, ce qui signifie que peu de personnes l’ont vu. La presse ne s’est pas non plus attardée sur l’événement. Seul Le Monde a pressenti la portée du phénomène télévisuel en s’inquiétant des conséquences que le JT aurait sur les autres médias. 

Le couronnement du 2 juin 1953 de la reine Élisabeth II semble constituer un tournant décisif dans l’histoire du JT ? 
H. B. : Le Tour de France de 1950 avait déjà marqué les esprits avec des retransmissions visibles dans les bistrots ou chez les revendeurs de télévisions. Mais il est vrai que le couronnement de la reine d’Angleterre a permis aux gens de vivre en même temps un événement d’ampleur planétaire. Les ventes de téléviseurs ont d’ailleurs explosé au lendemain du direct. 
 
Ce documentaire pose aussi des questions sur ce qu’on a le droit de diffuser ou non à la télévision… 
H. B. : Après l’accident des 24 Heures du Mans qui fit 84 morts en 1955 et dont les images firent scandale, leur auteur, Jean-François Rebuffat, a reconnu qu’il aurait préféré continuer à filmer plutôt que de secourir une victime. À travers cette réponse terrible, il souhaitait sans doute dire que son rôle est de saisir la catastrophe, quelle qu'elle soit, mais aussi de tourner des images pour l’histoire. Quoi qu'il en soit, cet événement dramatique interrogea profondément sur le travail des journalistes. 

Quels sont vos meilleurs souvenir liés à télévision sur les 70 dernières années ? 
H. B. : Le premier remonte à 1981, lorsque la télévision s’est affranchie de toute tutelle… Il ne s’agit pas de faire la promotion de qui que ce soit, mais cette indépendance a marqué une profonde rupture avec les années précédentes. Mon second grand souvenir concerne l’apparition du numérique et des réseaux sociaux, permettant à n’importe qui de révéler des informations à n'importe quel moment. On a désormais le sentiment que plus rien n’échappe à personne.  

Programme de la soirée événementielle

Mesdames, Messieurs, bonsoir ! 

Émission spéciale présentée par Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse, avec des invités prestigieux (grands témoins, anciennes figures des JT, présentateurs actuels…), Mesdames, Messieurs, bonsoir ! sera l’occasion de revenir sur les grands événements ayant marqué l’actualité et leurs coulisses, avec des directs et ceux qui ont écrit ces grandes pages du journal télévisé. 
Au cours de l’émission seront dévoilés les résultats de la grande consultation lancée en partenariat avec l’INA. Grâce à son site 70 ans JT, les téléspectateurs peuvent choisir les séquences d’actualité les plus marquantes. Par ailleurs, le youtubeur Hugo Travers (Hugo Décrypte) sera présent pour faire découvrir les coulisses du journal télévisé de 20 heures de France 2.

Émission (2019) - Présentation Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse - Réalisation Philippe Miramon - Rédaction en chef Amaury Guibert 

Il était une fois le journal télévisé

En seconde partie de soirée, le documentaire Il était une fois le journal télévisé revient sur la création du journal. 

Documentaire (55 min - 2019) - Auteurs Hervé Brusini et Alain Wieder - Réalisation Jimmy Leipold - Production INA 

Mesdames, Messieurs, bonsoir ! est diffusé jeudi 13 juin 2019 à 21.00 sur France 2
Il était une fois le journal télévisé est diffusé jeudi 13 juin à 23.00 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv 

Publié le 11/06/2019