« Les Champs de la colère » : un combat pour tous

Le ciel s’obscurcit tellement au-dessus de leurs terres qu’elles sont entrées dans une colère noire, la couleur du désespoir et du deuil. Les agricultrices et femmes d’agriculteurs du collectif Foulards noirs racontent leur combat à la réalisatrice Anne Gintzburger. Porté par la voix de Catherine Deneuve, « Les Champs de la colère » ouvre la nouvelle collection « Regards de femmes », films réalisés et écrits par des femmes sur la situation des femmes. Mercredi 24 juin à 22.55 sur France 2.

Les fondatrices du mouvement « Les Foulards noirs »
Les fondatrices du mouvement « Les Foulards noirs » © Chasseurs d' étoiles

Le confinement a mis en avant les métiers supports de notre société, comme les infirmiers, caissiers, agriculteurs, livreurs, aides aux personnes âgées, professeurs… Ces activités, souvent mal considérées, reposent principalement, directement ou indirectement, sur des femmes.

Ils nous nourrissent et en meurent
Dans le domaine de l’agriculture, certaines ont décidé de se faire entendre en créant en 2016 le mouvement des Foulards noirs. La réalisatrice Anne Gintzburger a rencontré ces agricultrices ou femmes d’agriculteurs qui vivent près de Bayeux, dans le Calvados, et battent la campagne pour faire entendre la voix d’un monde agricole en pleine détresse. 

On fait manger tout le monde, mais nous on ne peut même plus manger.

Ludivine, une des fondatrices du mouvement Les Foulards noirs

Regard d’une femme
Au plus près de leur vie quotidienne, la réalisatrice suit les épreuves que traversent ces familles et révèle la passion intacte pour la terre transmise par leurs aïeux. Astrid, Charlène, Ludivine et Stéphanie veulent, au travers de leur mouvement, faire savoir que la terre n’est pas qu’une affaire d’hommes, car le drame qui touche l’agriculture rejaillit sur les femmes, qui doivent trouver un emploi à l’extérieur, et sur les enfants, qui, en sortant de l’école, travaillent sur l’exploitation pour aider. 

Astrid, agricultrice et cofondatrice du mouvement des « foulards noirs ».
Astrid, agricultrice et cofondatrice du mouvement des « Foulards noirs ».
© Chasseurs d' étoiles


C’est le seul métier, agriculteur, où ce n’est pas nous qui décidons du prix de notre marchandise.

Charlène, une des fondatrices du mouvement Les Foulards noirs 

Chiffres 

  • L’endettement des exploitants bovins et laitiers a triplé en trente ans 
  • La moitié des paysans vit avec 350 euros
  • l litre de lait payé 29 cents revient à 32 cents en coût d’exploitation
  • 1 litre de lait est plus ou moins vendu le même prix qu’un litre et demi d’eau

Le vent se lève sur une prise de conscience globale 

Prochainement, dans la collection « Regards de femmes », tous les mercredis en 2e partie de soirée

  • On nous appelait Beurettes, de Bouchera Azzouz
  • Daria Marx : ma vie en gros, de Marie-Christine Gambart
  • Latifa, une femme dans la République, de Jarmila Buzkova 
  • Sexe sans consentement, de Delphine Dhilly et Blandine Grosjean…

« Regards de femmes » : Les Champs de la colère

Cet été, France 2 vous propose un nouveau rendez-vous documentaire chaque mercredi en 2partie de soirée : « Regards de femmes ». Cette collection de films unitaires, réalisés et écrits par des femmes, porte un regard aiguisé et pluriel sur les femmes, de tous âges et de toutes catégories sociales, sur l’ensemble de nos territoires. 

Documentaire (70 min) - Auteure-réalisatrice Anne Gintzburger - Avec la voix de Catherine Deneuve -  
Production Chasseur d’Étoiles, avec la participation de France Télévisions

Les Champs de la colère est diffusé mercredi 24 juin à 22.55 sur France 2 
À voir et à revoir sur france.tv
  

Publié par Diane Ermel
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.