Jurassique claque

« Science grand format » ouvre les portes d’un « jurassique parc » de dinosaures rarement reconstitués en 3D. Aussi vivants que s’ils avaient été filmés hier, ils nous révèlent les secrets de leur évolution, reproduction et survivance. « Le Temps des dinosaures », un documentaire témoin d’un monde encore mystérieux, en prime time, jeudi 22 avril sur France 5. 

Nikki, la femelle deinocheirus en train de couver. © DR

3D : deinocheirus, mosasaure, troodon 
Ce documentaire semble avoir filmé ces animaux hier ! Pourtant, les deinocheirus, mosasaure, troodon, tarbosaure, halszkaraptor, xiphactinus, sinosauropterix, nanuqsaurus ont vécu sur Terre il y a 200 millions d’années. Rarement représentés dans les films hollywoodiens, ces dinosaures tiennent ici les premiers rôles dans une représentation en 3D d’un réalisme confondant. Drôle de yéti, gros poulet à dents, cygne amphibie, pangolin géant à queue-massue, lézard sous-marin de 10 mètres, ils sont les témoins de l’évolution et de l’adaptation du règne animal à son environnement bien avant notre ère. Disparus il y a plus de 66 millions d’années (probablement à la suite de l’éruption d’un volcan géant ou de la collision avec une météorite), ils ont crapahuté sur la Laurasie et le Gondwana (les deux continents à l’ère du Mésozoïque – Trias, Jurassique et Crétacé) pendant au moins 160 millions d’années. Les paléontologues en mettent régulièrement au jour de nouveaux spécimens prisonniers de leur gangue de pierre. 
Aujourd’hui, grâce aux moyens d’investigation modernes de la paléontologie et des experts de Chine, du Japon, des États-Unis et de France, nous découvrons les richesses de la vie et du comportement de ces monstres jusqu’alors insoupçonnables. Au travers des images 3D, nous pouvons suivre la vie de trois spécimens emblématiques de cette époque : Nikki, une jeune deinocheirus de Mongolie tropicale, Geena, une maman mosasaure top prédatrice des mers, et White, un troodon qui vivait en Arctique.

Quelle histoire !
Les premières découvertes paléontologiques ont donné naissance aux mythes des dragons, yétis ou cyclopes. Mais, dès l’Antiquité, des explications plus rationnelles concernant les fossiles commencent à poindre. Elles prennent forme sous différents prismes : croyance religieuse, météorite ou génération spontanée. Les hypothèses vont bon train, et Léonard de Vinci est celui dont l’intuition est la plus fine. Il suggère l’assèchement des mers… Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle et Georges Cuvier pour poser les bases de la paléontologie. Et 1815 pour établir l’existence des dinosaures grâce à la découverte d’un fossile de reptile géant près d’Oxford par William Buckland, qui lui donna le nom scientifique de megalosaurus en 1824. 


Avec le Club France tv, frottez-vous aux trois petites questions sur les dinosaures et gagnez des cadeaux. C’est facile, jouez du 22 avril au 24 mai !
 

Gigantosaurus
© DR

Science grand format : Le Temps des dinosaures

Bienvenue dans un monde captivant peuplé d’animaux spectaculaires aux comportements surprenants ! Contrairement à l’image dont ils ont longtemps été affublés, les animaux du Mésozoïque, qu’ils soient gigantesques ou de petite taille, dinosaures ou pas, herbivores ou carnivores, étaient bien loin d’être tous terrifiants ou incapables de s’adapter à l’environnement.

Présenté par le journaliste Mathieu Vidard
Documentaire (90 min) – Auteur et réalisateur Pascal Cuissot, en collaboration avec Yusuke Matsufune et Kazuki Ueda – Production Bonne PiocheTélévision, NHK, en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle, et avec la participation de France Télévisions et la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée et le soutien de la Procirep, société des producteurs et de l’Angoa

Science grand format : Le Temps des dinosaures est diffusé jeudi 22 avril à 20.50 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv

Publié par Diane Ermel le 20 avril 2021
Commentaires