« Des trains pas comme les autres » : le Kenya

Le Kenya est l’avant-dernière destination de la onzième saison de ces « Trains pas comme les autres ». L’occasion pour nous de faire un arrêt sur le bord des rails avec Philippe Gougler qui revient sur le tournage de ces 8 inédits, avant de nous embarquer hors des sentiers battus du Kenya, diffusé le jeudi 5 août, à 20.50 sur France 5.

Philippe Gougler au Kenya © Nicolas BOERO / STEP BY STEP

Interview de Philippe Gougler, globe-trotter ferroviaire au grand cœur

Revenons sur cette onzième saison. Les mesures sanitaires vous ont-elles amené à privilégier certaines destinations par rapport à d’autres ?
Philippe Gougler : Nous avons dû nous adapter, bien sûr, nous sommes allés là où c'était possible, après avoir tous été systématiquement copieusement testés — nos narines ont souffert ! Nous avons aussi respecté les règles sanitaires en vigueur dans le pays concerné au moment du tournage.  Nous avons parfois dû changer de destination, mais cela nous a permis de découvrir de nouveaux pays où les trains ne sont « pas comme les autres »...

La pandémie a-t-elle changé le relationnel sur place ?
P.G. : Lorsque l'on doit garder le masque, c'est plus difficile de communiquer par le sourire...

Partons au Kenya. Pourquoi avoir réalisé 2 x 52 minutes ?
P.G. : En tournant un premier bel épisode très « nature, grands espaces et animaux sauvages », nous avons aussi découvert un autre Kenya, et nous avons eu immédiatement envie de tourner un deuxième épisode plus centré sur l'humain, sur un Kenya plus secret, différent... 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce pays ?
P.G. : L'extrême diversité du Kenya. On peut y passer rapidement d’une ville énorme et bouillonnante à des espaces sauvages où évoluent de grands animaux, puis atteindre des villages massaïs perdus dans la savane. Il y a la côte plus touristique, d'immenses déserts arides, le mont Kenya qui grimpe à plus de 5 000 mètres. Mais, au-delà de tout, ce qui m'a le plus séduit, c’est l'incroyable sens de l'accueil des Kenyans. 

On a le sentiment que les habitants vivent en belle harmonie entre la nature sauvage et les atouts de la modernité, comme ces gares ultra modernes construites par des investisseurs chinois ?
P.G. : Oui, tout à fait ! C'est aussi ce qui fait la diversité et la richesse du pays : un lien fort avec la nature, la conscience que c’est un bien précieux, et, en même temps, la nécessité d'avancer, de se développer en empruntant divers chemins.

Propos recueillis par Béatrice Cantet

Des trains pas comme les autres : le Kenya (1 et 2)
Série documentaire (saison 11 – 8 x 52 min – 2021) – Avec Philippe Gougler – Auteurs Philippe Gougler et Nicolas Boero, Alex Badin, William Japhet – Réalisation Nicolas Boero, Alex Badin et William Japhet Step by Step Productions, avec la participation de France Télévisions  

Diffusion jeudi 5 août à partir de 20.50 sur France 5
Des trains pas comme les autres est à voir et revoir sur france.tv 

#DTPCLA

Commentaires