Agriculteurs, télémédecine, ou comment faire face à l’épidémie du Covid-19

Les équipes de « Tout compte fait » se mettent à l’heure du Covid-19 et prennent la température de la société française en ces temps d’épidémie et de confinement. Une bonne nouvelle : les Français ne manquent pas de ressources pour y faire face et se renouveler. Deux reportages à voir ce samedi à 15.30 sur France 2.

Julian Bugier
« Tout compte fait » présenté par Julian Bugier © Nathalie Guyon / FTV

Le numéro précédent de Tout compte fait était consacré au quotidien d'un supermarché face à la possible pénurie de certaines denrées alimentaires et non alimentaires. Ce samedi, le magazine d'actualité continue à scruter le quotidien des Français — notamment des agriculteurs, victimes collatérales de l'épidémie — et l'essor fulgurant de la télémédecine. 

À Lille et ses environs, à Saint-Laurent-du-Var ou dans la Marne, les équipes de TCF ont suivi des agriculteurs dans leur quotidien très perturbé par l'apparition du virus et sondé toutes les répercussions.
La France dénombre 450 000 exploitants agricoles ; chacun d'entre eux connaît à l'heure actuelle des difficultés depuis le début du confinement.
Ainsi, à Toufflers (Nord), Denis a vu ses revenus diminuer à vue d'œil avec la fermeture des restaurants, des cantines et des marchés. Mais il ne s'était pas contenté de ces revenus : il avait opté quelque temps plus tôt pour la vente directe depuis une pièce de sa maison. D'une trentaine de clients habituels, Denis a vu leur nombre doubler et a même perçu un changement d'habitude chez ces nouveaux clients. Privilégier les circuits courts qui ne sont pas plus chers qu'ailleurs, éviter la foule des grandes surfaces sont devenus le credo de ces clients. 
D'autres ont pu compter sur le soutien de la grande distribution qui achète leurs produits à prix coûtant. 
Mais les agriculteurs doivent faire face à un problème de taille : le manque de main-d’œuvre. En effet, outre le confinement, la fermeture des frontières a empêché l'arrivée de quelque 200 000 saisonniers pour aider à la plantation et à la récolte. Alors, le système D est de nouveau présent et la solidarité aussi. Une plateforme a été créée afin de mettre en relation exploitants agricoles en manque de bras et candidats en tout genre (salariés, indépendants, patrons...), et c'est un succès. 

Il y a un autre univers que le Covid-19 a bouleversé, celui de la médecine généraliste. L'équipe de TCF a constaté le boom de la consultation à distance, la télémédecine, grâce à Doctolib. Les Français connaissent bien ce site de prise de rendez-vous médicaux : plus de 32 millions de personnes y sont inscrites. Les médecins également, avec plus de 1 médecin sur 6.
Mais là où Doctolib a pris le pas sur ses concurrents, c'est sur l'univers de la téléconsultation. Assez marginale en France avant l'apparition du coronavirus, on comptait en moyenne en France 10 000 téléconsultations par semaine. Aujourd'hui, on en compte 900 000 chaque semaine !
Si la téléconsultation est bien pratique en ces temps de Covid-19 afin d'en limiter sa propagation, elle suscite quand même quelques réticences chez certains médecins qui ont fini par l'utiliser, comme le Dr Hélène Bertrand qui officie à Meursault, en Bourgogne.

Je n’ai pas fait médecine pour parler à un ordinateur.

Dr Hélène Bertrand

Les symptômes du coronavirus étant désormais connus, le médecin peut quand même établir un diagnostic. Mais l'absence de contacts, de palpations et de manipulations rend parfois le diagnostic compliqué. Si certains médecins, qui l'utilisent par la force des choses, ne comptent pas poursuivre l'expérience, 9 Français sur 10 envisagent désormais d'y avoir recours. 
Mais une question, et elle est de taille, reste ouverte : quid de la protection des données des patients et du secret médical ?  

Encore une fois, les reportages de Tout compte fait tombent juste et rendent bien compte de ce qui se passe au sein de la société française. En prenant régulièrement le pouls de cette dernière, le magazine montre à la fois le dynamisme dont elle  peut faire preuve mais aussi les limites qu'elle rencontre. 

Confinement : le boom du « direct producteurs » !
Un reportage de Juliette Chapelain, Romain Perrot, Danièle Vella et Nathalie Masson-Cartier
Doctolib : un géant français en première ligne
Un reportage de Laura Orosemane, Romain Perrot, Brice Gouronnec et Yvan Ratiarivelo
 

Tout compte fait

Magazine (52 min) - Présentation Julian Bugier - Production Enibas Productions, avec la participation de France Télévisions 

Tout compte fait est diffusé samedi 18 avril à 15.30 sur France 2
À voir et revoir sur france.tv

 

Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.