« Commandant Bäckström » : est-ce qu'on peut mourir deux fois ?

Génie, guignol ou ripou ? Evert Bäckström, le flic imbuvable créé par le criminologue et écrivain de polars suédois Leif G. W. Persson, débarque pour une première saison de 6 épisodes et une enquête criminelle au long cours, entre Stockholm et la Thaïlande, sur une femme morte à deux endroits différents. Dimanche à 21.05 sur France 3.

 

Arrogant, manipulateur, entêté, sans scrupules, goujat, vachard, sexiste, amateur de bière et de femmes..., autant le dire d’emblée : le commandant Evert Bäckström (Kjell Bergqvist), de la police criminelle de Stockholm, a tout du vieux mâle dominant, satisfait et tête à claques. Mais – quand il n’est pas occupé à cabotiner sur les plateaux de télévision dans le rôle du « plus grand spécialiste mondial des homicides » – c’est aussi un enquêteur de génie dont les intuitions frisent la voyance et dont le palmarès d’affaires résolues fait des jaloux. Difficile, donc, de se faire une opinion définitive sur le bonhomme. Lequel a tout de même deux admirateurs indéfectibles : lui-même (on s’en doutait) et son jeune voisin Edvin (Elvis Stegmar), bien décidé, malgré sa dizaine d’années, à marcher sur ses traces.
Justement, le gamin a fait une macabre découverte sur une petite île déserte du lac Mälar, au cours d’une sortie des scouts marins : un crâne humain visiblement troué par une balle qu’il s’empresse d’apporter à son héros. Bäckström, malgré la maigreur des éléments, flaire une affaire criminelle à sa mesure et va tenter de mobiliser la brigade à laquelle il appartient, malheureusement débordée par une retentissante histoire de braquage de convoi de fonds impliquant la mafia. L’enquêteur va devoir se contenter de l’aide – et encore, à temps partiel – de sa jeune collègue Ankan Carlsson (Agnes Lindström Bolmgren), aussi admirative de la sagacité de son mentor qu’exaspérée par ses méthodes douteuses, et d’un impayable duo d’andouilles éclopées. Sans compter Edvin... Il va devoir surtout faire face à l’hostilité de son chef, l’incompétent et effacé Toivonen (Pekka Strang), dont il a fait l’un de ses souffre-douleur, et surtout de la procureure peau de vache Hanna Hwass (Livia Millhagen), qui l’a pris en grippe et travaille en secret à provoquer sa chute.

« Commandant Bäckström »
« Commandant Bäckström »
© 2020 Yellow Bird Film & TV Productions AB


Tout cela ne facilite guère une enquête qui s’avère rapidement tout à fait improbable et nécessitera six épisodes pour être démêlée. Peut-on mourir deux fois ? (Kan man dö två gånger ?), c’est le titre du roman – encore inédit en français* – qui a servi de base à cette première saison, et c’est bien là le cœur du mystère, car la victime présumée du meurtre de l’île d’Ofärdsön – et la « propriétaire », si on ose dire, de ce crâne – se révèle... être déjà morte une première fois à des milliers de kilomètres de là, en Thaïlande, lors du tsunami de 2004 ! D’hypothèses en fausses pistes, d’interrogatoires en rebondissements, Bäckström patauge un peu, part pour Bangkok, revient, fait sa diva, ment comme un arracheur de dents, a des illuminations – de beaux moments où il entre lui-même dans les scènes qu’il imagine –, sort des clous, se fait pigeonner, échappe de justesse à une meurtre et finalement prend de l’épaisseur : sûrement moins infaillible qu’il le croit, et peut-être (un peu) moins sale con qu’il n’y paraît...

Christophe Kechroud-Gibassier

* Trois enquêtes du commandant Bäckström ont été publiées en français aux éditions Payot-Rivages : Ida, Celui qui terrasse le dragon et La Véritable Histoire du nez de Pinocchio.

Leif G. W. Persson, criminologue et romancier acide

Expert en criminologie depuis les années 1970 – il a notamment été professeur de recherche policière au Conseil national de la police suédoise (Rikspolisstyrelsen) –, Leif G. W. Persson est surtout célèbre en Suède comme écrivain de polars pour lesquels il a été trois fois lauréat du prestigieux Grand Prix de littérature policière de l’Académie suédoise. Au fils d’une douzaine de romans, Persson a créé une galerie de personnages : Anna Holt, Lars Martin Johansson (dont les enquêtes ont également été adaptées au cinéma et à la télévision), Evert Bäckström, etc., qui se croisent régulièrement et alternent entre le premier rôle et les rôles secondaires dans les intrigues. La dimension politique et critique de ces romans, leur humour au vitriol ont fait comparer Persson aux fameux auteurs Maj Sjöwall et Per Wahlöö qui, de 1965 à 1975, à travers les enquêtes du détective Martin Beck, avaient entrepris de démystifier le « modèle suédois » et de disséquer au scalpel la société du petit royaume scandinave.
Comme Evert Bäckström, Persson est également une vedette du petit écran. De 2010 à 2018, il a présenté, en compagnie de la journaliste Camilla Kvartoft, l’émission Veckans brott (Crime de la semaine) sur la chaîne SVT.


« Commandant Bäckström »
« Commandant Bäckström »
© 2020 Yellow Bird Film & TV Productions AB

« Commandant Bäckström », en résumé

Vedette de la télévision suédoise, le commandant Evert Bäckström est un enquêteur brillant, aussi admiré pour son esprit analytique que détesté pour son arrogance et son manque de scrupules. Lorsque son jeune voisin découvre un crâne humain percé par une balle sur une île déserte de l’archipel de Stockholm, Bäckström se retrouve face à l’enquête la plus complexe de sa carrière. En parallèle, une enquête très médiatisée sur le braquage d’un convoi de fonds et des querelles internes au commissariat viennent lui mettre des bâtons dans les roues…

Épisode 1 
Edvin, un jeune scout, découvre un crâne sur une île frappée d’une mystérieuse malédiction. Parallèlement, un convoi de fonds fait l’objet d’un braquage. Le commandant Bäckström, star du petit écran, cherche à résoudre la première enquête, tandis que son bras droit, Ankan Carlsson,  doit jongler entre les deux affaires…

Épisode 2 
L’enquête sur le crâne retrouvé sur l’île Ofärdsön s’avère plus ardue suite aux résultats des analyses ADN. L’arrivée d’Hannah Hwass, une ambitieuse procureure venue de la brigade financière, bien décidée à lui voler son enquête, ne  facilite pas la tâche de  Bäckström…

Épisode 3 
Bäckström poursuit son enquête à Bangkok sur les traces de Mi-Mi et de Jaidee, alors qu’une opération se prépare en Suède contre un gang russe soupçonné d’être à l’origine du hold-up. De son côté, Hwass travaille à l’éviction de Bäckström…

Épisode 4 
De retour de Thaïlande, Bäckström est convaincu que le corps retrouvé sur la plage n'est pas celui de Jaidee. Persuadée que Bäckström est corrompu, Hwass cherche à le faire tomber…

Série (Suède, 2020) – Saison 1 (6 fois 45 min) – Inédite – D’après les romans de Leif G. W. Persson – Réalisateurs Jonathan Sjöberg & Amanda Adolfsson – Scénaristes Jonathan Sjöberg, Dennis Magnusson & Leif G.W. Persson – Production Yellow Bird, TV4, CMore, Ard Degeto, Film i Väst

Distribution
Kjell Bergqvist Evert Bäckström
Agnes Lindström Bolmgren Ankan Carlsson
Livia Millhagen Hanna Hwass
Pekka Strang Toivonen
Peshang Rad Adam Olzzon
Filip Berg Kristian Olsson
Malgorzata Pieczynska Nadja Högberg
Rolf LydahlPeter Niemi
Elvis Stegmar Edvin
Linus WahlgrenDaniel Jonsson

« Commandant Bäckström » est diffusé sur France 3 à partir du dimanche 21 mars à 21.05
À voir et à revoir sur france.tv 

Publié le 19 mars 2021
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.