Le Monde en face : « “Charlie”, le journal qui ne voulait pas mourir »

À l’automne 2020 s’ouvrait à Paris un procès hors norme. Celui des complices présumés des attentats de « Charlie Hebdo », de Montrouge et de l’Hyper Cacher qui ont ensanglanté la France en 2015. L’occasion pour « Le Monde en face » de se demander comment un simple journal satirique était devenu le symbole de la liberté d'expression. « ”Charlie”, le journal qui ne voulait pas mourir » est à découvrir ce mardi à 20.50 sur France 5. 

Charlie, le journal qui ne voulait pas mourir
« “Charlie”, le journal qui ne voulait pas mourir ». © 10.7 Productions © Boucq / Charlie Hebdo

Après des mois d’enquête s’ouvrait, le 2 septembre 2020, le procès des complices présumés des attentats de janvier 2015, réunissant au tribunal de Paris pas moins de deux cents parties civiles, une centaines d’avocats et quatorze accusés jugés sur leurs degrés de complicité.
« Tout ça pour ça » publie Charlie Hebdo à la veille du procès, en republiant les caricatures de Mahomet qui avaient fait de la rédaction du journal la cible des djihadistes. « J’ai voulu qu’on les publie parce que ce sont des pièces à conviction, explique Riss, le directeur de l’hebdomadaire. On ne pourra pas aborder ce procès sans rappeler le mobile du crime. Je ne voulais pas qu’on oublie la raison pour laquelle nos amis ont été tués… Le fait qu’on assassine des gens en France pour si peu de choses. »

Un procès hors norme. Le premier pour terrorisme filmé en France, et durant lequel les victimes, qui font face aux événements traumatiques de 2015, sont rattrapés par l’actualité dramatique de nouveaux attentats en France… Un procès pour comprendre, aussi, comment un journal satirique, menacé plusieurs fois d’extinction, s’est retrouvé au cœur d’un chaos international. « C’est à partir du déroulement de ce procès que nous proposons de revenir sur le traumatisme qu’a vécu le pays en janvier 2015, explique Hugues Nancy, le réalisateur du film. Et, au-delà, sur le combat nécessaire d’un journal qui tente par tous les moyens de préserver la liberté d’expression en France, encore et toujours. »

C’est à partir du déroulement de ce procès que nous proposons de revenir sur le traumatisme qu’a vécu le pays en janvier 2015 et, au-delà, sur le combat nécessaire d’un journal qui tente par tous les moyens de préserver la liberté d’expression en France, encore et toujours.

Hugues Nancy, réalisateur

De Hara-Kiri à Charlie Hebdo, de la politique à la société de consommation, en passant par la religion, de la publication des caricatures danoises aux nombreuses représailles… Plus qu’un parcours, c’est tout un esprit dont témoigne le film d’Hugues Nancy. Nourri de témoignages forts et de nombreuses images d’archives, « Charlie », le journal qui ne voulait pas mourir offre notamment l’occasion de revoir Charb, Cabu ou Wolinski travailler, rire et réfléchir au sens de la laïcité, à la dénonciation sans stigmatisation. De voir tous ceux qui ont œuvré, et continuent d’œuvrer encore aujourd’hui, pour que survive l’esprit « Charlie ». « Ses nouveaux dessinateurs, comme Alice, Juin, veulent plus que jamais montrer que “Charlie” est toujours vivant et que la liberté d’expression est définitivement un sport de combat », conclut le réalisateur.

« Charlie », le journal qui ne voulait pas mourir

En septembre 2020, au palais de justice de Paris, un procès s’ouvre pour juger ceux qui ont participé à la tentative meurtrière de destruction d’un journal qui n’a pour seules armes que quelques dessins. Ce procès historique, c’est celui de ces journées de janvier 2015, quand la France assiste à la mort en direct d’un journal dont la rédaction est sauvagement assassinée, celle-là même qui avait fait renaître Charlie Hebdo en 1992. 2020 : dans un bunker, à Paris, une nouvelle rédaction épaulée par les victimes et les proches des victimes de l’attentat de 2015 fait toujours vivre la liberté d’expression… À partir du procès des attentats de janvier 2015 et en immersion dans la rédaction actuelle du journal, le documentaire reviendra en archives, en témoignages et en dessins sur l’histoire de Charlie Hebdo, ce journal qui refuse de mourir pour défendre notre fondamentale liberté d’expression. Un film historique et patrimonial pour un combat indispensable.

Documentaire (90 min - 2020) - Réalisation Hugues Nancy - Production 10.7 Productions, avec la participation de France Télévisions

Intervenants (par ordre d’apparition) : Riss, directeur de la publication de Charlie Hebdo, Coco, dessinatrice à Charlie Hebdo, Simon Fieschi, salarié de Charlie Hebdo, Caroline Fourest, ancienne journaliste à Charlie Hebdo, Philippe Val, ancien directeur de la publication de Charlie Hebdo, Alice, dessinatrice à Charlie Hebdo, Juin, dessinateur à Charlie Hebdo, Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo depuis 1992, Antonio Fischetti, journaliste à Charlie Hebdo
Avec des textes de Yannick Haenel, illustrés par des dessins de Boucq

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse proposera un débat.

Diffusion dans Le Monde en face mardi 26 janvier à 20.50 sur France 5
« Charlie », le journal qui ne voulait pas mourir est à voir et revoir sur france.tv

Publié le 25 janvier 2021
Commentaires