Cannes à la maison : la programmation cinéma de la semaine

À l’occasion du 75e Festival de Cannes, cette semaine encore, France Télévisions célèbre l’amour du cinéma avec une programmation haut de gamme. À partir de dimanche 22 mai à 21.10 sur France 2.

© DR

Le 75e Festival de Cannes, dont France Télévisions est, avec Brut., le partenaire média exclusif, est l’occasion de fêter le cinéma et d’en partager la passion. La preuve une nouvelle fois cette semaine : les antennes du groupe proposent une programmation éclectique, riche de ces œuvres qui ont fait les belles heures de la Croisette. Une manière de célébrer et de savourer le cinéma dans toute sa diversité. Vous avez le choix (de ne pas choisir) entre des comédies romantiques sur France 2 – la première réunissant, pour un épilogue tout en émotion, le mythique couple d’Un homme et une femme (Les Plus Belles Années d’une vie de Claude Lelouch), le second formant un couple improbable qui, sous la caméra tendre et loufoque de Carine Tardieu, a tout pour devenir à son tour mythique (Otez-moi d’un doute, avec François Damiens et Cécile de France) –, un conte aussi absurde que merveilleux sur France 4 (La Fameuse Invasion des ours en Sicile, par lillustrateur expressionniste Lorenzo Mattotti), un drame social coup de poing sur France 5 (En guerre, dans lequel le délicat et engagé Stéphane Brizé met en scène Vincent Lindon en syndicaliste combatif) et, sur France 3, une satire sociale maquillée en chronique sensuelle signée Rebecca Zlotowski (Une fille facile), et l’inégalable Adieu aux armes, adaptation d’Hemingway par le maître des sentiments en clair-obscur Frank Borzage, programmé dans le tout aussi inégalable Cinéma de minuit

« Les Plus Belles Années d’une vie » de Claude Lelouch – Dimanche 22 mai à 21.10 sur France 2
Un homme (Jean-Louis Trintignant) et une femme (Anouk Aimée), dont l’histoire a révolutionné tout à la fois l’histoire du cinéma et notre façon de voir l’amour, se retrouvent : aujourd’hui, l’ancien pilote de course se perd un peu sur les chemins de sa mémoire.
[Sélection officielle, Hors compétition, Cannes 2019]

« Otez-moi d’un doute » de Carine Tardieu – Mardi 24 mai à 21.10 sur France 2
À la suite d’un examen médical de routine, un homme (François Damiens) apprend que son père n’est pas son père : il décide pourtant de ne pas rechercher son père biologique. Au même moment, il faut la connaissance d’Anna (Cécile de France), qui le séduit immédiatement. La nouvelle comédie follement attachante signée Carine Tardieu (La Tête de maman, Du vent dans les mollets)
[Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2017] 

« La Fameuse Invasion des ours en Sicile » de Lorenzo Mattotti – Jeudi 26 mai à 17.35 sur France 4
Un conte pour enfants du maître italien de l’absurde Dino Buzzati adapté par l’illustrateur expressionniste Lorenzo Mattotti : une pure merveille.
[Un certain regard, Cannes 2019]

« En guerre » de Stéphane Brizé – Vendredi 27 mai à 21.10 sur France 5
Le réalisateur Stéphane Brizé (Mademoiselle Chambon, La Loi du marché) met en scène son acteur fétiche, Vincent Lindon, en syndicaliste déboussolé mais combatif face à la fermeture annoncée de son usine. Social et humain : un film coup de poing.
[Sélection officielle, Cannes 2018]

« Une fille facile » de Rebecca Zlotowski – Vendredi 27 mai en deuxième partie de soirée sur France 3
Le temps d’un été, la complicité de deux adolescentes que tout oppose. Une satire sociale sur la lutte des classes, maquillée en chronique sensuelle qui révèle Zahia Dehar.
[Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019 – Prix SACD]

« L’Adieu aux armes » de Frank Borzage – Vendredi 27 mai dans le Cinéma de minuit sur France 3
Durant la Première Guerre mondiale, sur le front italien, un lieutenant américain noceur et tête brûlée (Gary Cooper) est bouleversé par sa rencontre avec une jeune infirmière. Adaptation du roman d’Hemingway par Frank Borzage, le maître des sentiments en clair-obscur : attention, chef-d’œuvre ! 
[Diffusion dans le cadre d’une collection consacrée aux adaptations littéraires, en écho avec les éditions Spéciale Cannes de La Grande Librairie des 17 et 25 mai] 

Commentaires