« C médiatique », un nouveau magazine consacré aux médias

Les médias omniprésents dans notre quotidien se révèlent parfois omnipotents. France 5 leur consacre ce nouveau magazine présenté par Mélanie Taravant. Avec celles et ceux qui animent le débat médiatique, ils analyseront le traitement de l’actualité, la communication politique et la fabrication de l’information. « C médiatique », tous les dimanches à 13.30 sur France 5.

Mélanie Taravant présente « C médiatique ». © Corentin Fohlen / FTV

À partir du 11 septembre, Mélanie Taravant présentera C médiatique, un nouveau magazine sur France 5 consacré aux médias et à la fabrication de l’information. Nous l’avons rencontrée. 

Pouvez-vous nous résumer le concept de l’émission ? 
Mélanie Taravant : En quelques mots, nous allons décrypter le monde des médias, en analysant le traitement de l’actualité par les médias, la communication politique et la fabrication de l’information. Les canaux et les moyens de s’informer se multiplient, et cela de façon ultra-connectée et ultra-rapide. Plus que jamais surinformés, nous avons besoin de clés de compréhension, de grilles de lecture… Dans un cadre apaisé, nous essaierons d’accompagner hebdomadairement les téléspectateurs dans cette « digestion » de l’information. 70 % des Français disent ne plus réussir à comprendre l’information et l’actualité. Une émission sur les médias est donc plus que jamais nécessaire. 
 
Quelle forme prendra cette nouvelle émission ? 
M. T. : L’émission sera très variée, ponctuée de séquences très enlevées. Il y aura de deux à quatre invités par émission. Nous aborderons l’événement médiatique de la semaine, à travers des reportages, avec le regard d’un invité média. Julien Pain, journaliste à France Info canal 27, éclairera l’information dans un format « Intox ou Infox ». Raphaëlle Baillot proposera une interview décalée d’un de nos invités, dans un style plutôt léger, voire impertinent. Nous finirons par la story de la semaine ou par un épisode « en coulisses », d’une rédaction par exemple. Peut-être cela permettra-t-il d’adoucir la défiance des citoyens vis-à-vis des médias et des journalistes ? 
 
Quel ton et quelle ambiance voulez-vous donner à ce magazine ?
M. T. : De la bonne humeur et de l’analyse, de la légèreté et de l’intelligence. Selon moi, c’est dans cet état d’esprit qu’un message ou une information est la mieux transmise. C’est surtout la meilleure façon de réconcilier les téléspectateurs avec le traitement médiatique. On peut tout à fait faire des émissions apaisées sur le traitement de l’information, même en débattant. Les rires et les sourires n’empêchent pas l’analyse, d’autant que c’est ce que les gens ont envie de voir un dimanche midi : un moment de détente. 
 
Allez-vous être dans l’intime avec votre invité ? 
M. T. : Non, nous n’irons pas chercher les confidences, sauf si cela est justifié par un invité qui souhaite parler de choses plus intimes, qui a vécu une expérience médiatique ou couvert un fait par exemple. 
 
Avez-vous pensé à des références télévisuelles pour créer ce magazine ? 
M. T. : Nombre d’émissions média, qui ont jalonné les chaînes de télé, sont pour moi des repères incontournables : + Clair et Le Tube sur Canal+, Arrêt sur images sur France 5 et même L’Instant M sur France Inter ! Six ans après la dernière émission média sur le service public, Médias le mag avec Thomas Hugues, nous allons essayer de construire une émission différente, en accord avec les temps qui ont changé. Aujourd’hui, les nouveaux médias et les réseaux sociaux nécessitent un traitement et une approche de l’actualité autre. 
 
Avez-vous des modèles de journalistes qui ont inspiré votre carrière ?
M. T. : Un bon nombre de journalistes m’inspirent tous les jours, même des collègues. Ce qui me fascine particulièrement, ce sont les écrivains-journalistes, qui ont eu mille vies. Par exemple Jack London ou Truman Capote. Ce dernier, qui a fait du journalisme littéraire, a réussi à faire de ses reportages des histoires qu’il raconte à travers des romans. J’ai aussi une réelle admiration pour le travail de la reporter Florence Aubenas. Ses expériences en totale immersion pour mettre en lumière le travail des invisibles et des oubliés forcent le respect. 
 
Qui seront les invités de cette émission ? 
M. T. : Tout invité qui fera l’actualité médiatique ou qui « racontera les médias » sera le bienvenu sur le plateau. Nous pourrions inviter un producteur, un patron de chaîne ou encore un conseiller en communication. Même des influenceurs ou des youtubeurs qui parlent à des milliers, voire à des millions de personnes ! 
 
Propos recueillis par Margaux Karp

 

« C médiatique » présenté par Mélanie Taravant
« C médiatique » présenté par Mélanie Taravant
© Corentin Fohlen / FTV

                            Cliquez sur l’image pour jouer

« C médiatique »

Mélanie Taravant présente C médiatique, un nouveau magazine sur France 5 consacré aux médias et à la fabrication de l’information. Chaque dimanche à 13.30, à partir du 11 septembre, elle recevra en plateau celles et ceux qui animent le débat médiatique. Analyse du traitement de l’actualité par les médias et de la communication politique, portrait de la personnalité de la semaine, reportages en coulisses, C médiatique, c’est aussi un rendez-vous pour tout savoir sur les programmes et les contenus (TV, radio, plateformes, presse, édition, réseaux sociaux…). Pour y voir plus clair dans la jungle des intox, Julien Pain, journaliste sur France Info canal 27 et débusqueur de fake news, interviendra dans la séquence « Vrai ou Fake » pour décrypter l’envers de l’info. La journaliste Raphaëlle Baillot, quant à elle, apportera de l’humeur dans son interview décalée de l’invité média.

Magazine (52 min) – Présentation Mélanie Taravant — Rédaction en chef Guillaume Cauchois — Production Christophe Koszarek – Jara & Co/Jara Presse, avec la participation de France Télévisions

C médiatique est diffusé tous les dimanches à partir du dimanche 11 septembre à 13.30 sur France 5
À voir et revoir sur france.tv

Publié le 08 septembre 2022
Commentaires