Une belge histoire

Pour la première fois dans « Secrets d’histoire », Stéphane Bern visite le plat pays et, au travers d’un de ses personnages fantasques, la reine Élisabeth, nous livre une partie de l’histoire belge. « Élisabeth, la drôle de reine de Belgique », lundi 11 janvier à 21.05 sur France 3. 

« Élisabeth, la drôle de reine de Belgique ». © Laurent Menec / SEP

Et si la fantaisie était la qualité la mieux partagée chez nos voisins belges ? Si leur petit grain de légèreté se retrouvait aussi bien chez les humbles que chez les bien-nés ?  Qui ce décalage étonnerait ? Pas Stéphane Bern, car en dressant le portrait d’Élisabeth, nièce et filleule de la célèbre Sissi, il en fait l’incontestable démonstration. 

Élisabeth a grandi à la campagne, loin des fastes d’une cour engoncée par le protocole. Déjà, sa rencontre avec le jeune comte de Flandre s’avère assez originale, puisqu’elle est tombée amoureuse de lui lors d’un enterrement. Même s’il ne partage pas instantanément les mêmes sentiments, le charme de la jolie Bavaroise agit tant et si bien que bientôt (le 2 octobre 1900) un mariage d’amour est célébré. Comment définir ce charme ? Au travers des témoignages de ses descendants directs, d’historiens et d’écrivains, Stéphane Bern éclaire cette personnalité enjouée, provocante, « une reine fée Clochette », s’amuse l’un d’eux ; un peu « illuminée », ajoute un autre. Pourtant, on aurait tort de la limiter à ces quelques adjectifs, car vite on découvre, au fil de vieilles photos et de visites de châteaux, une femme moderne, assumant pleinement son rôle avec élégance mais sans frivolité. 
De leur couple transparaissent le bonheur et aussi le respect mutuel. On les voit sur un pied d’égalité. Elle, curieuse de tout, créative, réussit par son humanisme et son anticonformisme à séduire le peuple belge et, au sortir de la Grande Guerre, elle et son mari sont acclamés comme des héros. 
Déjà peu conventionnels, ils n’auront de cesse de bousculer, réformer, réinventer le pays et leurs rôles. Des monarques moins royalistes que le roi. 

Secrets d’histoire : Élisabeth, la drôle de reine de Belgique

Arrière-grand-mère de Philippe de Belgique intronisé en 2013, nièce et filleule de la célèbre Sissi, Élisabeth est une reine fantasque, comme sa marraine, toujours là où on l’attend le moins. « Je fais ce que je veux ! », telle pourrait être sa devise. Mais, derrière cette drôlerie et ces extravagances, se cache un être attachant, profondément pacifiste, curieuse des autres et du monde. Un véritable Tintin reporter ! Nous découvrirons les plus beaux palais de Belgique, mais surtout nous aurons le privilège d’entrer dans le château de Laeken, la résidence actuelle de la famille royale belge, ordinairement fermé au public. 

Magazine culturel – Présentation Stéphane Bern – Réalisation et écriture des sujets Dominique Leeb – Réalisation des plateaux et de la fiction Benjamin Lehrer – Production Société Européenne de Production / Jean-Louis Rémilleux, avec la participation de France Télévisions 


Diffusion dans Secrets d’histoire lundi 11 janvier à 21.05 sur France 3
Élisabeth, la drôle de reine de Belgique est à voir et revoir sur france.tv

Publié par Diane Ermel le 09 janvier 2021
Commentaires