« Au spectacle chez soi », le vendredi soir sur France 5

Théâtre, opéra, spectacles d’humour… France tv adapte sa programmation pendant la période du confinement. Tous les vendredis à 20.50, France 5 propose une nouvelle soirée culturelle. Place à l’humour, cette semaine, en compagnie de Pierre Palmade et de sa complice Muriel Robin, entourés d’une pléiade d’humoristes !

La troupe à Palmade s'amuse avec Muriel Robin
« La troupe à Palmade s'amuse avec Muriel Robin ». © Supermouche productions

Le 20 novembre à 20.50 : La troupe à Palmade s’amuse avec Muriel Robin

Les comédiens de la troupe à Palmade se retrouvent autour d’une invitée de choix : Muriel Robin. Sur un plateau dépourvu de décor avec pour seuls accessoires, une table et deux chaises, laissant ainsi la part belle aux comédiens et au jeu, treize sketches sont interprétés par quinze acteurs qui se succèdent sur scène, jusqu’au grand final constitué d’une reprise de la célèbre « L’Addition » de Muriel Robin. Au rendez-vous, la promesse d’un spectacle drôle et poétique grâce à des sketches que tout le monde aura plaisir à retrouver !

Captation au théâtre de l’Œuvre à Paris en 2019 - Réalisation Ybao Benedetti - Production Supermouche - Avec Pierre Palmade, Anne-Élisabeth Blateau, Christophe Canard, Alexandra Chouraqui, Amélie de Gallard, Rémi Deval, Benjamin Gautier, Marie Lanchas, Emmanuelle Michelet, Agnès Miguras, Rudy Milstein, Cédric Moreau, Julien Ratel, Laurence Yayel

La bande-annonce

Le 20 novembre à 22.15 : Aimez-moi de Pierre Palmade

Sincérité, pudeur, sensibilité : le retour en solo sur scène de Pierre Palmade avait séduit la critique et le public. Sketchs, saynètes, puzzle hilarant de figures humaines, galerie éclatée de portraits nourris à ses trente ans de carrière, Pierre Palmade revient, égal à lui-même, mais grandi, toujours ahuri devant les folies des hommes, en Buster Keaton de la parole.

Captation au Théâtre de l’Atelier à Paris en 2018 -Réalisation Ybao Benedetti - Auteur et distribution Pierre Palmade

Au programme d’« Au spectacle chez soi » 

  • Vendredi 27 novembre à 20.50

    Les Fourberies de Scapin - Une pièce de Molière - Mise en scène Denis Podalydès - Avec la troupe de la Comédie-Française : Bakary Sangaré (Silvestre), Gilles David (Argante), Adeline d’Hermy (Zerbinette), Benjamin Lavernhe (Scapin), Didier Sandre (Géronte), Pauline Clément (Hyacinte), Julien Frison (Octave), Gaël Kamilindi (Léandre) - Et les comédiennes de la promotion 2017-2018 de l’académie de la Comédie-Française Maïka Louakairim (Carl) et Aude Rouanet (Nérine)

    Représentation publique filmée à la Comédie-Française pour un direct avec Pathé Live en 2017 
    Durée : 105 min - Réalisation : Dominique Thiel - Production : Comédie-Française

     
  • Vendredi 4 décembre à 20.50

    La Flûte enchantée - Opéra de Mozart chanté en français - Mise en scène, scénographie, lumières Cécile Roussat et Julien Lubek -Direction musicale Le Concert Spirituel Hervé Niquet - Avec Florie Valiquette (Pamina), Mathias Vidal (Tamino), Marc Scoffoni (Papageno), Lisa Mostin (La Reine de la Nuit), Tomislav Lavoie (Sarastro), Pauline Feracci (Papagena)…
    Filmé à l’Opéra Royal de Versailles en janvier 2020 - Durée : 90 min - Réalisation : Colin Laurent - Production : Camera Lucida 
     
  • Vendredi 11 décembre à 20.50

    Le Vol du Boli - Création du théâtre du Châtelet - Conception musicale Damon Albarn - Livret et dramaturgie Abderrahmane Sissako et Charles Castella - Mise en scène Abderrahmane Sissako, en collaboration avec Dorcy Rugamba - Direction musicale de l’orchestre Mike Smith - Direction des percussions Remi Kabaka - Avec Fatoumata Diawara (Sogolon la reine mère, la femme magique, une griotte, une esclave, la patronne du maquis, une citadine), Edouard Borrina Mapaka (un courtisan du roi Sundjata, un serviteur, un esclave, un tirailleur, un mineur, un marchand, un chanteur de maquis, un citadin), Thierno Thioune (le roi Sundjata, le boy de Michel Leiris, l’amoureux qui se suicide, un serviteur, un tirailleur, un combattant de la liberté, un mineur, l’homme robot, un gardien de musée), Baba Sissoko
    Filmé au théâtre du Châtelet en octobre 2020 - Durée : 90 min - Réalisation : Abderrahmane Sissako et Julien Faustino - Production : Théâtre du Châtelet et Artibella, avec la participation de France Télévisions

« Au spectacle chez soi » est diffusé le vendredi à 20.50 sur France 5
À voir et à revoir sur france.tv

Le 13 novembre à 20.50 : Très chère Mathilde

Très chère Mathilde
« Très chère Mathilde »
© Pascal Victor/ArtComArt

Pour rendre hommage au dramaturge américain Israel Horovitz, disparu lundi 9 novembre, France 5 programme sa pièce Très chère Mathilde, mise en scène par Ladislas Chollat en 2009.
Mathilde Giffard est une femme de 88 ans, veuve d’un homme d’affaires parisien. Après avoir été la directrice d’une école de langues, elle coule des jours paisibles avec sa fille unique, Chloé, dans un immense appartement face au jardin du Luxembourg. Cet appartement a été vendu en viager, il y a plus de vingt ans, à un riche Américain, Max Gold. À la mort de Max, son fils, Mathias, débarque dans la vie de Mathilde et de sa fille pour récupérer ce bien dont il vient d’hériter, sans savoir qu’elles l’occupent encore de leur bon droit. Commence alors une cohabitation forcée avec cet Américain largué, qui n’est jamais arrivé à construire quelque chose dans sa vie. C’est donc l’histoire d’un homme qui a tout raté, là où son père a tout réussi, et qui devra cohabiter avec des inconnues avant de découvrir le lien qui les unit tous.

Comédie dramatique d’Israel Horovitz enregistrée en mai 2009 au théâtre Marigny - Mise en scène Ladislas Chollat - Réalisation Serge Khalfon - Décors Jean-François Servigne - Costumes Marie-Claude Brunet - Production Magnéto Prod et Théâtre Marigny.
Avec Raphaëlline Goupilleau, Samuel Labarthe et Line Renaud

La bande-annonce
 

Le 6 novembre à 20.50 : « Un petit jeu sans conséquence »

« Un petit jeu sans conséquence ».
« Un petit jeu sans conséquence ».
© Pathé Distribution

Depuis douze ans, Claire et François forment un couple bien établi. Dans leur entourage, ils incarnent une véritable institution matrimoniale. Mais, depuis peu, ils en ont plus qu’assez de symboliser le couple parfait et la symbiose immuable. Sur un coup de tête, avec insolence et répartie, ils se lancent dans une incroyable mise en scène, lors d’une journée avec leurs amis : ils feignent la séparation. Au départ, c’est un jeu plutôt amusant et la provocation fait mouche. L’inquiétude et l’incompréhension se lisent sur tous les visages. Mais à force de remarques désobligeantes, Claire et François réalisent que ce sont quelques vérités bien senties qu’ils s’envoient à la figure. Leur petit jeu sans conséquence devient alors un jeu de massacre… 

La bande-annonce 

Le 6 novembre à 22.15 : « J’ai des doutes » de François Morel

« J'ai des doutes » de et avec François Morel
« J'ai des doutes » de et avec François Morel.
© Emmanuelle Toussaint / Les Productions de l'Explorateur

François Morel rend hommage au grand humoriste Raymond Devos. Le comédien enfile son smoking noir de music-hall pour redonner vie aux textes absurdes et irrésistiblement drôles de Raymond Devos : La Truite, Caen, L’Ouïe de l’oie, Je hais les haies ou encore Le Plaisir des sens. Avec la poésie qui lui est propre, le comédien s’approprie quelques-uns des plus inoubliables sketches de son idole. Antoine Sahler met ses mots en musique. Ce spectacle a été primé par un Molière, en 2019.

Vendredi 30 octobre : « Tailleur pour dames »

Tailleur pour dames
« Tailleur pour dames ».
© Marianne Rosenstiehl

Le docteur Moulineaux, « sérieux et établi » après une jeunesse dissipée, vit bourgeoisement avec son épouse Yvonne et son domestique Étienne. Mais cette nuit-là, il n’a pas dormi chez lui, occupé à attendre sa peut-être future maîtresse, l’élégante Suzanne Aubin, une de ses patientes. Au petit matin, sa femme exige des explications. Par chance, Bassinet, un ami, vient lui demander un service. Et s’il devenait son alibi ? Un entresol récemment occupé par une couturière devient le lieu de ses rendez-vous secrets. À peine installé avec sa maîtresse, Moulineaux voit débarquer une succession de visiteurs aussi farfelus qu’indésirables, risquant à tout moment d’éventer la situation : mari trompé – lui-même accompagné de sa maîtresse… –, belle-mère, propriétaire des lieux, reine des banquises et anciennes clientes de la couturière. Ces envahissants gêneurs vont entraîner Moulineaux dans un tourbillon de mensonges et de stratagèmes visant à empêcher son adultère d’éclater au grand jour. Mensonges en cascades, quiproquos rocambolesques et rebondissements en pagaille rythment cette trépidante œuvre de jeunesse de celui que l’on a surnommé : l’Horloger du rire. La cinquième pièce de Georges Feydeau a été créée en 1886 au théâtre de la Renaissance à Paris. Presque un siècle plus tard, Bernard Murat l’adapte pour la première fois au théâtre des Bouffes-Parisiens. Dans le rôle du docteur Moulineaux, Pierre Arditi déjà… Dès cette première mise en scène, il fait confiance à Jean Poiret, qui trouvait la pièce trop courte et la rallongera donc de trente minutes. Le metteur en scène reprendra cette adaptation deux fois encore : en 1993 – avec Jean-Paul Belmondo – et en 2008. 

Comédie en 3 actes de Georges Feydeau enregistrée sur la scène du théâtre Edouard VII en 2008 - Mise en scène Bernard Murat - Avec Pierre Arditi, Emmanuelle Devos, François Berléand, Marie-Anne Chazel, Marthe Villalonga, Chloé Lambert, Laurent Gamelon, Laurent Spielvogel, Fabienne Chaudat et Julie Farenc

La bande-annonce

La Maison France 5 et Silence, ça pousse ! 

Initialement programmés le vendredi soir sur France 5, les deux magazines seront dorénavant diffusés le samedi après-midi à partir du 31 octobre :

À 15.05 : Silence, ça pousse !
À 16.05 : La Maison France 5

À noter
Silence, ça pousse ! et La Maison France 5 seront disponibles tous les vendredis à partir de 17.00 sur france.tv

Publié le 29 octobre 2020
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.