Un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité

Cinquante ans après, retour sur l’épopée « lunaire » des astronautes de la mission Apollo 11

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong et Edwin « Buzz » Aldrin sont les premiers hommes à fouler le sol lunaire, pendant que Michael Collins maintient le module Columbia en orbite. Sur la Planète bleue, 3 milliards de Terriens suivent leurs exploits. Revivez-les en juillet sur les antennes de France tv. Premier alunissage mardi à 21.05 sur France 2.

Mission Apollo 11
Buzz Aldrin photographié par Neil Armstrong le 20 juillet 1969 sur la Lune. © Neil Armstrong / Nasa

« Allô, Houston ? Ici la base de la Tranquillité. Eagle s’est posé. »
Neil Armstrong, 20 juillet 1969

Objectif Lune 

16 juillet 1969. À 09.32 (heure de Cap Canaveral) et avec 724 millièmes de seconde de retard, la fusée Saturne V décolle avec à son bord trois astronautes, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins. Leur mission, à la différence des précédentes, prévoit l’alunissage de leur module Eagle, suivi d’une sortie de près de deux heures trente sur la Lune. Ce rêve, le président des États-Unis John F. Kennedy l’avait soutenu et financé jusqu’à son assassinat. Le 25 mai 1961, huit ans avant la mission Apollo 11, il déclare au Congrès : « Je crois que cette nation devrait se donner comme objectif, avant la fin de cette décennie, d'envoyer un homme sur la Lune et le ramener sain et sauf sur Terre. Aucun autre projet spatial au cours de cette période ne sera plus impressionnant pour l'Humanité (...) et aucun ne sera aussi difficile ou coûteux à réaliser. »

Youri Gargarine / Mémorial de Caen
Youri Gagarine / Mémorial de Caen
© Clotilde Ruel

Américains et Soviétiques veulent décrocher la Lune

En pleine guerre froide, Américains et Soviétiques espèrent mutuellement « décrocher la  Lune » ! Si Youri Gagarine est le premier cosmonaute à effectuer, le 12 avril 1961, un vol de 108 minutes dans l’espace, à la vitesse de 28 000 km/h, huit ans, trois mois et huit jours plus tard, les Américains les coiffent au poteau en alunissant un module habité. La série documentaire en deux parties Les Conquérants de l’espace, de Patrick Jeudy, diffusée sur France 5 le 21 juillet, relate avec détails cette conquête de l’espace et la bataille acharnée que se sont livrés, pendant des années, Soviétiques et Américains. On y découvre qu’astronautes et cosmonautes sont ovationnés à chacun de leurs exploits. Rien d’étonnant à ce qu’on prie pour leur réussite ou qu’on pleure leur tragique disparition, pour tous, ils ont acquis le statut de super-héros...
Sur France 2, dans Apollo 11 : retour vers la LuneCharles-Antoine de Rouvre nous relate avec tout autant de détails et d’anecdotes ces huit jours spatiaux qui ont à jamais changé notre relation à l’Univers. Il n’est qu’à revivre l’alunissage d’Eagle pour deviner la joie et l’émotion ressenties à l’époque.

J’ai eu envie de faire revivre cet événement au plus proche de l’intensité de l’époque, de retrouver, comme les spectateurs ou les journalistes de 1969, l’atmosphère, l’impatience du direct ; mais aussi d’avoir l’impression d’être aux côtés d’Armstrong, Aldrin et Collins à bord de leur vaisseau Columbia, du LEM ; de les écouter vivre, de partager l’intimité de ces huit jours de leur mission hors du commun.

Charles-Antoine de Rouvre, réalisateur

Music Out of the Moon, l’un des morceaux préférés de Neil Armstrong

« Zouzous » dans la Lune 

Le samedi 20 juillet dès 06.30, les héros de Zouzous sur France 5 seront en mode lunaire pour commémorer le cinquantième anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune. Au programme : Petit Malabar : La Lune qui crache de la glace ; Sid, le petit scientifique :Des recherches sur la Lune ; Pyjamasques : Gluglu et la Lune rousse ; Peppa Pig : Le Voyage sur la Lune et les étoiles ; Les Kiwi : Twini dans l’espace. Ne soyez donc pas étonné si, après une telle programmation, votre enfant vous annonce vouloir participer à la mission Artemis, prévue en 2024...

Petit Malabar - La Lune qui crache de la glace
« Petit Malabar : La Lune qui crache de la glace ».
© Tchack

La Lune, un bien collectif que nul ne peut s’approprier

Selon l’article II du traité régissant les activités des États en matière d’exploration extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, signé le 27 janvier 1967 par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union soviétique (et ratifié par d’autres pays, dont la France en 1970), « l’espace extra-atmosphérique (...) ne peut faire l’objet d’appropriation nationale par proclamation de souveraineté, ni par voie d’utilisation ou d’occupation, ni par aucun autre moyen ». 

Apollo 11 en quelques chiffres

– Saturne V pesait 3 200 tonnes à son décollage.
– La fusée, haute de 110 mètres, disposait de 11 moteurs principaux et 13 auxiliaires.
– Le module Columbia dans lequel ont pris place les trois astronautes pesait 5 tonnes.
– Le site d'alunissage d'Apollo 11 avait été localisé lors de la mission Apollo 8.
– Niel Armstrong n'était pas militaire, à l'inverse de Collins et Aldrin. 
– Buzz Aldrin avait emporté un calice contenant un peu de vin et du pain pour célébrer l'alunissage.
– Niel Armstrong a récolté près de 22 kilogrammes de roches lunaires.
Deux médaillons et une plaque commémorative ont été déposés sur la Lune en hommage à Youri Gagarine, Vladimir Komarov (Soyouz 1) et Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee (Apollo 1).
– Fabriquées pour une seule utilisation et avec une durée de vie courte, les combinaisons, actuellement en cours de restauration, seront de nouveaux visibles le 16 juillet, mais l'usure et la décomposition des matériaux sont inéluctables...
– Les trois astronautes ont en commun d'avoir participé au programme des vols spatiaux précédant Apollo : Gemini 8 (mars 1966) pour Neil Armstrong, Gemini 10 (juillet 1966) pour Michael Collins et Gemini 12 (novembre 1966) pour Buzz Aldrin.
– À leur retour sur Terre, ils seront mis en quarantaine pendant trois semaines.
– Le « père » des fusées américaines, l'ingénieur Wernher von Braun, est aussi le concepteur des fusées V1 et V2, qui ont été utilisées par l'armée allemande à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Mission Apollo 11 / Mémorial de Caen
Mission Apollo 11 / Mémorial de Caen.
© Clotilde Ruel​​​​​​

Nous sommes partis découvrir la Lune et nous avons découvert la Terre.

William Anders, Apollo 8

Soirée événement : Ils ont marché sur la Lune 

France 2 - Mardi 9 juillet

21.05 Apollo 11 : retour vers la Lune
Documentaire (90 min) - Réalisation Charles-Antoine de Rouvre - Narration Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française - Conseiller scientifique Charles Frankel - Production Grand Angle Productions 
À l’occasion du 50e anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune, ce documentaire retrace de l’intérieur les huit jours de cette mission qui a changé l’humanité. Il dévoile pour la première fois des sons et des images jusqu’ici perdus de l’équipage en route pour cette folle aventure.
(Ce documentaire sera diffusé sur France 4 mardi 22 juillet à 21.05) 

22.35 Débat présenté Julian Bugier
Réalisation Philippe Miramon - Rédaction en chef Joël Bruandet
Avec Thomas Pesquet, spationaute, Claudie Haigneré, scientifique, spationaute, ambassadrice et conseillère auprès du directeur général de l'Agence spatiale européenne, François Gabart, navigateur, skipper professionnel, et Philippe Henarejos, journaliste scientifique, rédacteur en chef de la revue Ciel et Espace

À voir et à revoir sur France.tv 

Les Conquérants de l’espace

France 5 - Dimanche 21 juillet

Série documentaire (2 x 52 min - 2019) - Auteur-réalisateur Patrick Jeudy - Conseiller historique Jean-François Clervoy - Commentaire Lambert Wilson - Production Roche Productions, avec la participation de France Télévisions - Musique originale Laurent de Nanteuil - Chansons Michael Paul Zemour
20.50 Première partie : Mercury

La course à l’espace s’engage dans la nuit du 4 octobre 1957, quand l’URSS lance, en pleine guerre froide, le premier satellite Spoutnik. En réaction, le président américain Eisenhower annonce la création de la Nasa. L’objectif de l’agence est d’organiser la riposte en envoyant un homme dans l’espace avant l’URSS : c’est le programme Mercury. 
21.40 Seconde partie : Gemini et Apollo
En 1962, le président Kennedy promet qu’un Américain ira sur la Lune à la fin de la décennie. Deux ans plus tard, la Nasa lance son deuxième programme : Gemini. Un pas essentiel avant le programme Apollo, qui doit envoyer deux hommes sur la Lune. Les missions Gemini s’enchaînent avec succès, et les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin se distinguent par leur sang-froid et leurs compétences. En parallèle, l’ingénieur Wernher von Braun, l’âme de la Nasa, mobilise toute l’Amérique de l’aéronautique sur Apollo. 

22.35 Les Cobayes du cosmos, confidences d’astronautes

Documentaire (90 min) - Réalisation Jean-Christophe Ribot - Coauteure Cécile Dumas (Look at Sciences) - Producteur délégué Jérôme Duc-Maugé - Production Cocottes Minute, avec la participation de France Télévisions et de Science & Vie TV - Avec les témoignages de Thomas Pesquet, Mikhaïl Kornienko, Samantha Cristoforetti, Jerry Linenger, Alexandr Lazutkin, Takyua Onishi, Tim Peake, Jean-François Clervoy, Cady Coleman, Anna Fisher, Patrick Baudry, Jean-Pierre Haigneré et Valentin Lebedev
Ce documentaire réunit treize astronautes, de toutes générations, symboles d'une humanité en quête d'exploration spatiale. Tous rêvaient de plonger dans le cosmos depuis l'enfance. Aucun – hommes, femmes, russes, américains, européens, asiatiques – n'est revenu indemne de son séjour dans l'espace, ni physiquement ni psychologiquement. 

À voir et à revoir sur France.tv  

Publié le 08/07/2019
Commentaires
Connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.