MediaRoad, l'UER sur la route de l'innovation

Lundi 9 octobre, l’UER (Union Européenne de Radio-Télévision) lançait officiellement son projet MediaRoad, mené avec le support de plusieurs médias européens, dans le but de favoriser l’innovation dans les médias, la collaboration entre grands groupes médias et start-ups, mais aussi le partage et la coopération entre les médias européens dans le champ de l’innovation.

mediaroad

 

L’objectif de MediaRoad réside dans l’élaboration d’une vision de long terme pour l’univers des médias, et plus spécifiquement pour les médias de service public. Cet objectif se traduit en trois axes :

- créer des ponts entre les créateurs (de programmes notamment), le monde des technologies et celui de l’innovation ;

- favoriser la mise en place de nouveaux partenariats, entre médias, avec les plateformes, y compris américaines, avec les start-ups, etc. ;

- encourager la coopération, le partage d’outils et de bonnes pratiques entre les médias européens.

La notion de collaboration est donc au cœur de ce dispositif, dans la lignée du rôle de l’UER auprès des services publics de l’audiovisuel en Europe. Trois actions doivent se mettre en place concrètement dans le cadre de MediaRoad, chacune nourrissant les deux autres :

-  un « SandBox Hub », à l’image de l’initiative menée par la VRT en Belgique, qui permet d’identifier les solutions innovantes de start-ups, de les expérimenter au sein du média avant d’envisager un déploiement plus large de la solution.

- un « Policy Hub », qui a vocation à définir une vision de long terme dans le secteur des médias (audiovisuel, réseaux sociaux, etc.), qu’il s’agisse de création, de production, de distribution ou de protection des utilisateurs, avec des échanges entre les différents acteurs, la publication de rapports et d’études (« Cloud, Data, Privacy and Security » en mai 2018, « The European Research Agenda beyond 2020 » en mai 2019), la rencontre avec des experts, des universitaires, etc.

- un « Network Hub » qui organisera une dizaine d’événements d’ici le 31 août 2019 (date de fin du projet MediaRoad) pour réunir les médias, les services de R&D, les créateurs et producteurs, les start-ups, les journalistes, les universitaires, les fournisseurs de technologie, en vue de partage d’expériences, de projets et de leurs résultats. Les événements à venir porteront notamment sur les nouvelles tendances dans les sciences des données et l’intelligence artificielle pour les médias, l’évolution de la mesure d’audience, les robots journalistes, l’innovation numérique et des contenus dans un univers multi-plateformes…

Ces différentes initiatives doivent permettre, à termes, de construire un secteur tech/media européen plus fort, plus solide, plus ouvert, davantage en capacité de répondre aux enjeux du secteur média à l’échelle européenne voire mondiale, comme l’arrivée massive des robots (sur la data et l’intelligence artificielle en particulier), le développement des solutions IP et dans le cloud, posant des questions sur la cyber-sécurité, l’émergence de la Réalité Augmentée, la diffusion des objets connectés, notamment commandés par la voix, ou encore l’hyper-connectivité, boostée par l’arrivée de la 5G,

C’est particulièrement le cas du « SandBox Hub » qui permet à la fois de porter une vision de l’innovation plus large, en agrandissant le champ des possibles pour les médias (avoir accès à des start-ups d’autres pays) et pour les start-ups (poursuivre leur croissance à l’échelle européenne). Plusieurs start-ups ayant participé au « SandBox » de la VRT étaient ainsi présentes lundi pour témoigner de cette expérience, pitcher et faire la démonstration de leur solution, dont Melusyn/Setkeeper, une start-up bien connue de FTV qui facilite la gestion de projets vidéo en phase de pré-production.

Au cours de la journée, Paolo Cesarini, directeur de l’unité « Convergence des médias et réseaux sociaux » au sein de la Commission européenne, a également exprimé l’attention particulière portée par cette institution sur les sujets :

-       des fake news et de leur impact en matière de pluralisme ainsi que sur l’évolution de la démocratie ;

-       de protection des données pour les utilisateurs ;

-       de « découvrabilité » des contenus dans le flot des contenus disponibles.

Sans détailler l’action future de la Commission européenne, il a réaffirmé la volonté de celle-ci d’intervenir sur ces sujets, par de nouvelles réglementations, y compris l’évolution de la directive SMAD, mais aussi en favorisant, par exemple sur le champ des fake news, des actions préventives plutôt que le contrôle a posteriori avec le fact-checking.

Françoise Benhamou, membre de l’ARCEP, a pour sa part abordé les bouleversements à l’œuvre dans le secteur des médias et plaidé pour une nouvelle régulation :

-       au profit de la Création, qu’elle soit le fruit des acteurs traditionnels ou des nouveaux opérateurs ;

-       visant à favoriser le développement de la diversité culturelle ;

-       assurant les conditions d’une juste concurrence entre les différents acteurs, notamment européens et américains ;

-       proposant un équilibre entre la protection des consommateurs européens et le développement de l’industrie.

Les slides présentés pendant l’événement sont disponibles en suivant ce lien : http://www.mediaroad.eu/mr-conferences/launch-event/.