Missions et valeurs

Des missions de service public

En tant que groupe de télévision publique, France Télévisions est au service du public et place le téléspectateur au cœur de ses préoccupations.

Télévision de tous les Français, France Télévisions place le respect du téléspectateur au cœur de son action. Avec 6 chaînes complémentaires, chacune porteuse d’une identité forte, auquel s’ajoute un réseau ultramarin, France Télévisions peut offrir à toute la diversité du public une programmation riche, ambitieuse et fédératrice.

La télévision publique a la charge d’informer, d’éduquer et d’animer le débat démocratique, tant au niveau national que local et international. Elle propose à tous un large choix de programmes culturels de qualité ainsi que de grands événements sportifs, patrimoniaux et artistiques, qui rassemblent notre pays.

Soucieuse de s’adresser à tout moment à tous les publics, mais également de cultiver sa différence, France Télévisions développe une stratégie globale de programmation reposant sur une logique de bouquet, avec des antennes devenant nécessairement complémentaires.

À cet égard, le développement de l’identité éditoriale de chaque chaîne figure au cœur du projet stratégique du groupe. Engagé depuis 2011, ce projet s’articule autour de valeurs fortes : l’indépendance, l’universalité, l’innovation et la modernité, la fiabilité et la crédibilité de l’information, sans omettre la promotion de la diversité, afin que la télévision publique soit le reflet fidèle de notre société.

Au-delà du respect de ses engagements, France Télévisions a souhaité placer la création audiovisuelle française au centre de sa stratégie éditoriale. Approfondissant une ligne éditoriale allant vers toujours plus de qualité, de diversité et de complémentarité, le groupe ne cesse d’accroître son soutien à la création audiovisuelle (fictions, documentaires, animations, spectacle vivant) et cinématographique.

En outre, depuis 2010 et le déploiement de l’entreprise commune, France Télévisions a bâti un véritable projet numérique global, pour faire rayonner ses programmes sur tous les supports, en maximisant leur exposition, et, au-delà, pour offrir à chaque instant le plus grand nombre de contenus de qualité au public le plus large.

Contribution audiovisuelle

Source de financement principale et indispensable de l’audiovisuel public, la contribution à l’audiovisuel public impose au groupe France Télévisions de veiller constamment au respect de ses missions de service public.

Contribution audiovisuelle

La contribution à l’audiovisuel public (autrefois appelée "redevance audiovisuelle"), finance l’ensemble des sociétés de l’audiovisuel public : France Télévisions, Radio France, INA et Arte.

Chaque année, le Parlement vote la part de cette taxe fiscale qui est affectée au budget de France Télévisions ainsi que le volume de recettes publicitaires autorisé. Le groupe n’intervient pas dans cette décision. Le montant de la contribution à l’audiovisuel public français est actuellement l’un des plus faibles des pays de l’Union Européenne.

L’acquittement de cette contribution par les "contribuables-téléspectateurs"* crée une obligation à l’égard de ceux-ci : France Télévisions a la responsabilité de proposer une offre conforme au respect de ses missions de service public , offre capable de rassembler le plus grand nombre.

La contribution à l’audiovisuel public permet donc de financer une offre de programmes de qualité, à la fois fédératrice et ambitieuse. Elle donne les moyens à France Télévisions de proposer une programmation variée aux heures de grande écoute.

L’information, la culture, les sports, les programmes régionaux et ceux destinés à la jeunesse sont particulièrement mis en avant. Enfin, elle permet de soutenir la création audiovisuelle et cinématographique française, véritable priorité de la stratégie éditoriale de France Télévisions.

* Cette contribution concerne ceux qui payent la taxe d’habitation et qui détiennent un téléviseur ou un dispositif de réception assimilé permettant la réception de la télévision.

A quoi sert 1 euro perçu de la redevance à l'audiovisuel public ?

Les ressources publiques du groupe France Télévisions se composent essentiellement de la contribution à l’audiovisuel public et de la dotation compensatoire. Elles représentent près de 80 % de son chiffre d’affaires. C’est le Conseil d’administration de France Télévisions SA qui décide de leur répartition entre les chaînes.

A noter que le montant de la redevance audiovisuelle française est faible au regard des montants pratiqués chez nos voisins européens. En 2016, le montant de la redevance était en effet de 137 euros en France (138 euros en 2017), contre 390 euros en Suisse, 221 euros en Suède, 215,7 euros en Allemagne, 200 euros en Grande-Bretagne, 118,5 euros en Italie et 100 euros en Belgique. Le projet de loi de finances 2018 prévoit de porter ce montant à 139 euros en métropole et à 89 euros en outre-mer.

Consultez le site de la Direction générale des finances publiques

En 2017, les montants de la contribution à l’audiovisuel public sont de :

138 euros en métropole

88 euros dans les départements d’outre-mer.

Notre valeur ajoutée

Acteur puissant de la vie culturelle, économique et sociale, France Télévisions agit comme un fonds d’investissement au service de la société française, tout à la fois fédérateur de publics, créateur de croissance, instigateur d'innovations et promoteur de pratiques écoresponsables.

Voir ici la version mobile

Charte d'éthique

La Fondation Groupe France Télévisions

L’action de France Télévisions ne se limite pas aux frontières du petit écran. Depuis 2006, la Fondation Groupe France Télévisions est la vitrine des initiatives du Groupe en faveur de la culture, de la citoyenneté et de la réflexion sur l’avenir de la télévision. Elle permet la coordination et la mise en place d’actions en lien avec les associations, entreprises, fondations et institutions qui forment le tissu socio-économique.

En savoir +

Textes de référence

Les missions de service public assignées à France Télévisions sont issues de plusieurs textes de référence.

  • La loi du 30 septembre 1986

Comme pour toutes les sociétés nationales de programmes, la loi définit le périmètre du service public ainsi que les missions et orientations générales de France Télévisions, et de chacune des chaînes qui composent le groupe.

 

  • Le cahier des charges

Fixé par un décret, le cahier des charges a pour rôle de traduire concrètement les orientations générales et les grands principes et missions assignés par la loi aux chaînes publiques. Il peut être modifié sur décision du gouvernement.

 

  • Le contrat d'objectifs et de moyens

Le contrat d’objectifs et de moyens (COM) vise à régir les relations entre France Télévisions et son actionnaire, l’État, en instaurant un lien entre les engagements du groupe en matière de contenus et de développement, et le financement auquel s’engage l’État pour leur réalisation. Il a notamment pour objet de définir, pour une durée de cinq ans, les orientations stratégiques du groupe. Des indicateurs précis sont associés à chaque objectif.